Imprimer
Commentaires
Chine

Fin de la politique de l’enfant unique : un impératif économique

Publié le 10/11/2015 - 09:36

Le 29 octobre 2015, le gouvernement chinois a décidé d’abolir la politique de l’enfant unique. Une politique instaurée il y a 35 ans, les autorités craignant alors qu’une augmentation trop rapide de la population remette en cause sa croissance économique.

chineenfants.jpg

Le raisonnement en 2015 est tout autre, désormais la Chine doit faire face à un vieillissement de sa population et à un ralentissement de sa croissance. Outre l’impératif économique, il y a aussi des raisons sociales qui justifient cette décision, analyse Mary-Fançoise Renard, responsable de l’Institut de recherche sur l’économie de la Chine dans une interview accordée au Figaro. « Il s’agit d’une mesure populaire car, avec l’accès à l’information, les Chinois ont compris les conditions d’installation de cette politique. » Et puis rappelons aussi que cette politique a entraîné des avortements et infanticides sélectifs massifs qui ont entraîné, outre les conséquences sociales et humaines, un déséquilibre dans le ratio hommes/femmes, la préférence culturelle étant accordée aux garçons.

Les industriels de l’agroalimentaire ont évidemment réagi très positivement à cette annonce, à l’image de groupes spécialisés dans la petite enfance, tels que Danone, Nestlé. Leurs cours ont fortement progressé sur les places boursières à la suite de cette annonce.

En effet, d’une part, l’augmentation des naissances est de nature à augmenter la demande sur les volumes de poudres de lait infantiles, d’autre part, elle est de nature à relancer la consommation de poudre de lait entière tandis que la Chine importe quasiment la moitié des volumes chaque année, note Agritel sans son analyse hebdomadaire Milkhebdo du 2 novembre 2015.

Et c’est même le P-DG de Disney qui se frotte les mains, car deux enfants par couple, c’est un potentiel non négligeable de visiteurs supplémentaires dans ses parcs à thèmes.

lead_062.png
Cette perspective est de bon augure sur les marchés des matières premières, toutefois certains estiment que cette euphorie est exagérée dans la mesure où pour les ménages chinois de classe moyenne, avoir un enfant coûte cher !

 

Retrouvez dans le Cultivar de novembre, un panorama complet sur la Chine « Fragilité de la toute-puissance »

 

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders