Imprimer
Commentaires
Vœux 2016

Des prix qui flambent ?

Publié le 05/01/2016 - 12:18

fotolia_88575262_subscription_xxl.jpg
Et si, en 2016, les prix sur les matières premières agricoles connaissaient à nouveau des plus hauts ? Chaque année, la banque danoise Saxo Bank convoque Mme Irma et tente de dresser la liste des 10 prévisions les plus improbables. Pour preuve l’année dernière, elle évoquait la probable éruption d’un volcan islandais qui menaçait la production agricole européenne. Il n’en fut rien. Dans les prévisions faites pour l’année 2016, il semble que les prévisionnistes aient été moins inspirés tant certaines perspectives, si au moment d’écrire ces prévisions semblent improbables, pour autant sur le plan macroéconomique les scénarios proposés ne semblent pas complètement irréalisables. Enfin beaucoup moins que pouvait l’être le volcan islandais.

Et parmi ses prospectives « improbables », les affres du climat. Sur la base des prévisions de certains climatologues, les années 2015 et 2016 seraient parmi les années les plus chaudes, ce qui est déjà constaté pour 2015. Par ailleurs l’épisode El Niño en cours fait craindre le pire aux prévisionnistes. Accentuation des sécheresses mais aussi des inondations et des tempêtes, Saxo Bank prévoit une production agricole fortement impactée par ses désordres climatiques mais avec une demande toujours plus soutenue, de quoi faire grimper les prix !

Autre élément qui pourrait redonner du baume au cours du marché des matières premières agricoles, un retour du baril à 100 dollars. Vous avez bien lu oui 100 dollars! En effet, à l’heure où le baril connaît ses plus bas niveaux depuis 2009, Saxo Bank imagine dans un premier temps que l’offre devrait être toujours excessive, notamment à cause de l’arrivée de la production iranienne mais qu’ensuite, les tensions géopolitiques qui pèsent sur cette région du globe pourraient faire monter le baril jusqu’à 100 dollars avant de se stabiliser autour de 50 à 70 dollars.

À noter aussi que, dans ses prévisions, Saxo Bank prend le contre-pied des analyses que nous pourrions faire à ce jour quant à la parité euro/dollar. En effet, compte tenu de la décision de la FED de relever ses taux directeurs, il est aisé d’imaginer dans ce contexte un renchérissement du dollar face à la monnaie unique. Mais Saxo Bank prévoit que le taux de change euro/dollar devrait monter à 1,23 avec l’argument économique suivant : « L'Europe enregistre un gros excédent du solde de la balance des paiements courants et son inflation limitée devrait, en toute logique macroéconomique, renforcer la devise et non l'affaiblir. »

Enfin, parmi les 10 propositions, si l’en est une qui pourrait paraître plus anecdotique ou tout au moins des plus réalistes à ce jour, la victoire des démocrates aux élections présidentielles américaines. D’après l’analyse de la banque, les républicains seraient contraints d’aller au duel avec un candidat faible afin de ne pas laisser l’ubuesque Donald Trump les représenter. Dans ce contexte, la victoire démocrate ne fait aucun doute.

À suivre… 

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders