Imprimer
Commentaires
Agrométéorologie

Des céréales très exposées au risque du gel

Publié le 15/12/2015 - 12:18

fotolia_76982474_subscription_l.jpg
Le bulletin du service agro météorologique Mars de la Commission européenne, publié le 14 décembre, indique qu’une très grande partie des cultures en Europe est exposée au risque d’une période de gel brutale.

En effet, les températures très douces du mois de novembre n’ont pas permis aux plantes de mettre en place le processus de durcissement. En effet, il s’agit d’un processus physiologique long et progressif qui permet à la plante de supporter des fortes baisses de températures. Ainsi Arvalis indique que lorsque les plantes ne sont pas « endurcies », le seuil à partir duquel des dégâts peuvent apparaître est de -6°C. Alors que si la plante est parvenue à ajuster son métabolisme, les températures supportées sont largement inférieures.

Ce processus n’est évidemment permis que si la plante a atteint un certain stade de développement afin qu’elle ait accumulé suffisamment de réserves. Et c’est bien les températures journalières et la luminosité qui vont induire le processus. Il faut en effet que les températures soient en deçà de 10 à 15°C.

Or dans son relevé, Mars indique que pour la période de novembre, sur une très grande partie du continent européen, les températures ont été de 2 à 4°C supérieures aux normales. Une situation qui a persisté sur la première décade de décembre.

temperatures_moyennes_novembre_2015_bulletin_mars.jpg

Ainsi, sur la plupart des régions, les céréales n’ont pas pu réaliser ce processus physiologique, à l’exception de petites régions dans les zones septentrionales, Finlande, Suède, Norvège, sur la partie centrale du continent, Roumanie, République Tchèque, Slovaquie et Autriche et sur la partie ouest des Balkans. Cependant, le rapport indique aussi que le manque de précipitations dans ces régions en particulier, n’a pas permis non plus d’avoir une couverture neigeuse suffisante pour protéger les cultures. Pour la Russie, même constat, le rapport indique qu’une grande partie des zones productrices, le processus de « durcissement » ne s’est pas opéré.

mars_taux_durcissement_7_decembre_2015.jpg

Ainsi Mars indique que la plupart des cultures sont à la mi-décembre très vulnérables au risque d’un épisode de gel soudain.

 

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders