Imprimer
Commentaires
Programme Aker

De nouvelles variétés de betteraves d’ici 2025

Publié le 23/09/2020 - 10:18

Les futures variétés de betteraves issues du programme de recherche Aker seront disponibles d’ici 5 ans. Elles amèneront du rendement, et probablement de la résistance à la cercosporiose. En revanche, la jaunisse n’a pas été évaluée dans Aker, mais l'espoir reste permis.

Le programme Aker, mené par 11 partenaires, s’achève après 8 années de recherche sur la betterave sucrière. Depuis 2012, le contexte de la filière betterave a beaucoup évolué. La concurrence de la canne au niveau mondial s’est exacerbée. Le régime des quotas sucriers a pris fin en 2017. Le réchauffement climatique s’accentue. De nouveaux bioagresseurs, tels que les viroses, apparaissent ou s’intensifient : « L’ITB a identifié un nouveau type de virose en 2020 – le virus de la mosaïque –pour la première fois sur le territoire national », évoque Vincent Laudinat, directeur général de l’ITB et président du comité interprofessionnel du programme Aker. Et les demandes sociétales se font de plus en plus pressantes pour une agriculture utilisant moins d’intrants.

Les conclusions du programme ont été dévoilées ce 18 septembre lors d’un colloque scientifique international rassemblant plus de 150 participants. Quels sont les résultats de ce programme ? « Potentiellement, dès 2022, des variétés issues de ce programme se retrouveront à l’inscription au CTPS », explique Christian Huyghe, directeur scientifique agriculture à l’Inrae et chef de projet Aker. Il faudra encore compter, à partir de là, deux ans d’inscription et une année de recommandation, soit trois ans avant leur commercialisation.

Les variétés issues d’Aker amèneront du rendement, probablement de la résistance à la cercosporiose. En ce qui concerne la sécheresse, « il y a plusieurs candidats qu’il faut maintenant vérifier et mettre en conditions, précise Bruno Desprez, président de Florimond Desprez Veuve et Fils et président du comité de coordination d’Aker. Il faut caractériser la sécheresse : est-ce que c’est moins d’eau tout le temps ? Moins d’eau en mai et juillet ? … »

Une vision holistique pour la jaunisse

Au vu des préoccupations actuelles autour de la jaunisse, y aura-t-il des variétés qui répondront à cette problématique ? « Il y a des progrès, développe Christian Huyghe. Mais il n’y a pas LA variété qui serait la betterave sans néonicotinoïdes. En sortie d’Aker, il y a des éléments comme de la méthodologie pour alimenter le pipeline. Pour la réponse au défi majeur de trouver une option en sortie de néonicotinoïdes, les variétés vont jouer leur rôle mais elles devront être combinées à d’autres leviers. C’est donc une vision holistique. » Et Bruno Desprez d’ajouter : « Aker est là pour donner des outils pour répondre plus vite. Il donnera des produits sur ce qui a été évalué. La jaunisse n’a pas été choisie. » Ce qui a été étudié : la cercosporiose, l’oïdium, le rendement, le sucre, la montée en graines…

Le programme Aker correspond à un changement de paradigme dans le domaine de la recherche et de la sélection betteravière, à savoir faire de la prédiction (génotypage avant phénotypage) et gérer la variabilité en allant rechercher de la diversité dans les ressources génétiques exotiques disponibles à travers le monde.

Qu’apportera Aker à moyen et long terme ? Au niveau de la sélection génomique, le programme a permis d’accélérer le processus : la durée entre l’entrée dans le pipeline et le CTPS passera de 12 à 7 ans.  Ainsi Aker propose à la betterave sucrière un potentiel de matériels génétiques, d’outils et de méthodes au service de la filière.

 

Aker en chiffres :

-Une analyse sur plus de 10000 plantes avec 165 millions de données génétiques

-3200 hybrides sélectionnés

-63000 parcelles de phénotypage au champ

-11 partenaires

-100 collaborateurs dont 60 chercheurs

-18,5 M€ de budget dont 5 M€ d’aides de l’État

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders