Imprimer
Commentaires
Initiative

De l’épi au demi, une bière 100 % parisienne

Publié le 21/07/2017 - 11:00

Début juillet, 5000 m² d’orge brassicole ont été moissonnés à Paris, en plein cœur du bois de Vincennes. Du houblon était déjà produit dans la capitale depuis quelque temps, à l’initiative des Topagers et des Parisculteurs avec plus d’une demi-tonne produite annuellement sur les sites notamment de la Médiathèque Sagan et de l’Opéra Bastille.

À partir de ces matières premières, la mairie de Paris et l’association des Brasseurs de France, qui représente la profession depuis 1880, souhaitent produire la première bière brassée à Paris issue à 100% d’ingrédients locaux. Le maltage puis le brassage, réalisés dans les chais du parc de Bercy à l'automne, devraient permettre d’obtenir quelques milliers de litres de bière. Jacqueline Lariven, directrice de la communication de Brasseurs de France, revient sur cette initiative :

Nous avions rencontré la maire de Paris sur le Salon de l’agriculture cette année, et nous avons échangé sur ses projets d’agriculture urbaine. C’est ainsi que nous avons évoqué la production d’une  bière 100% parisienne. Cette démarche est pour nous l’occasion de rappeler l’excellence de la filière brassicole en France, de mieux faire connaître la bière et ses différentes étapes de fabrication !

Mme Pénélope Komitès, adjointe au maire en charge des Parcs et Jardins, et M. François Loos, président de Brasseurs de France, le 4 juillet sur la parcelle prête à être moissonnée dans le bois de Vincennes. © Brasseurs de France
Mme Pénélope Komitès, adjointe au maire en charge des Parcs et Jardins, et M. François Loos, président de Brasseurs de France, le 4 juillet sur la parcelle prête à être moissonnée dans le bois de Vincennes. © Brasseurs de France

 

Regain d'intérêt pour la bière

Depuis quelques années, la bière suscite un réel regain d’intérêt, grâce à la diversification de l’offre, au dynamisme de l’innovation, à la création de nouvelles entreprises, et à la mode des bières locales, liste Jacqueline Lariven. Deux brasseries ouvrent en moyenne chaque semaine en France, pour monter à plus de 1100 brasseries cette année 2017 ! Et si la France se positionne avant-dernière dans la liste des pays européens pour la consommation de bière par habitant (30l/an/habitant), elle se hisse à la 3e place en nombre de sites de production sur son territoire.

Brasseurs de France chiffre à 65000 emplois et 12 milliards d’euros de chiffre d’affaires l’activité liée à la brasserie, de la filière amont (52000 producteurs d’orge) à la filière aval (5000 emplois chez les brasseurs, mais il faut y ajouter aussi les emplois de la grande distribution et tous les points de vente hors domicile, bars et restaurants).

Des céréales locales pour les bières régionales

Si 95% des bières brassées en France le sont avec des orges et des malts produits dans l'Hexagone, il existe une vraie dynamique en faveur de céréales locales pour les bières régionales, soulève Jacqueline Lariven :

L'Île-de-France, le Centre, la Champagne, la Bourgogne ou la Picardie sont des régions particulièrement propices à la culture de l'orge. Mais dans d’autres régions, comme Auvergne - Rhône-Alpes qui détient le plus grand nombre de brasseries aujourd’hui, ou en Bretagne, on observe de plus en plus de brasseurs qui souhaitent malter des céréales produites sur leurs territoires pour proposer des bières vraiment locales.

img_1344ok.jpg

 

 

 

 

 

Moisson de la parcelle d'orge au Bois de Vincennes, le 4 juillet 2017. © Brasseurs de France

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Culture Légumière
  • TCS
  • Viti Leaders