Imprimer
Commentaires
Cambriolages dans les exploitations

De la prévention mise en place depuis un an

Publié le 21/03/2019 - 17:11

Les chambres d’agriculture ont signé une convention avec la gendarmerie il y a trois ans pour lancer des alertes. Fin 2017, des brigades de sécurité conseillent les exploitants. Expérience dans l’Orne.

En janvier dernier, tous les agriculteurs de l’Orne, comme sans doute d’autres départements, ont reçu la visite des gendarmes dans le cadre de la police de sécurité du quotidien. Ainsi dans l’Orne, onze équipes de deux gendarmes sont employées à temps plein pour effectuer cette prévention dans les entreprises ou les exploitations. Cette démarche a pour object de donner des conseils personnalisés au producteur pour prévenir de la délinquance susceptible de se produire sur son exploitation. Il peut s’agir d’un vol de matériel ou de récoltes.

Quand il s’agit de GPS, précise Emmanuel Roffarello, officier chargé de la prévention de la délinquance du département, plusieurs milliers d‘euros sont en jeu. Nous avons eu déjà des cas comme celui-là dans des départements limitrophes. Pour l’exploitant victime ou non, nous réalisons avec les référents et correspondants la sûreté des consultations ou des audits sur les fermes. Et à cette occasion, nous donnons quelques conseils. Par exemple implanter des haies ou installer des barrières pour perturber les délinquants ou encore fermer les hangars à clé. Il peut s’agir aussi d’investissements plus conséquents comme des dispositifs de vidéoprotection. 

Une autre démarche est associée à ce dispositif depuis trois ans. Dans le cadre d’une convention avec les chambres consulaires dont celle de l’agriculture, une plateforme d’alerte appelée «Vigientreprise», a été mise en place. Lorsqu’un acte délinquant est effectué dans le département ou ceux qui sont limitrophes, la gendarmerie envoie un SMS sur «Vigientreprise» aux professionnels concernés. L’envoi de ces messages est gratuit pour l’exploitant. La prestation est facturée à la chambre d’agriculture. Environ 20 000 sms par exemple ont été envoyés dans l’Orne (mais tous ne concernent pas l’agriculture). De nombreuses chambres ont déjà signé la convention avec la gendarmerie locale.

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders