Imprimer
Commentaires
Recyclage du phosphore

Bientôt une nécessité

Publié le 24/04/2017 - 12:00

À l’occasion de la journée « Le phosphore recyclé en agriculture » du 11 avril 2017 organisée par le Comifer et l’European Sustainable Phosphorus Platform dont il fait partie, Christopher Thornton a précisé l’enjeu du phosphore en Europe :

L’Europe est dépendante à 90% de l’importation des 192000 tonnes d’engrais minéraux phosphatés qu’elle utilise. Or, la roche phosphatée a été reconnue comme rare en 2014.

D’où la nécessité de réfléchir au recyclage du phosphore. Selon Christopher Thornton, l’Europe est dans un contexte politique favorable à ce sujet :

Depuis 2016, la Suisse oblige la récupération du phosphore dans les boues de toutes les stations d’épuration du pays. En Allemagne, un décret a récemment été publié obligeant également la récupération du phosphore mais dans les stations d’épuration les plus grosses seulement.

De plus, les industriels commencent à s’emparer du sujet :

L’entreprise Kalfos produit 12000 t de phosphore par an à partir de déchets d’abattoir. Fibrophos produit des engrais suite à l’incinération de fientes de volailles. Ou encore Géotexia qui a obtenu l’homologation d’un digestat de méthanisation comme fertilisant en 2013. Il est indispensable de créer des synergies entre l’industrie lourde et celle des engrais pour recycler le phosphore et d’autres éléments nutritifs.

De nombreuses questions en suspens

Faut-il encore que les différents acteurs de la filière recyclage s’y retrouvent financièrement et soient suffisamment libres pour innover. Malheureusement, l’innovation précède toujours la réglementation et il est donc difficile de la développer. Pour cette raison, les participants de l’atelier « Économie circulaire pour les éléments nutritifs » proposent de créer un classement dérogatoire pour permettre la construction d’unités pilotes permettant d’évaluer l’efficacité des procédés de recyclage des éléments fertilisants. Idem pour la mise en marché de ces nouveaux produits. Et pourquoi ne pas intégrer le recyclage du phosphore dans les marchés publics ? Aujourd’hui, la réglementation ne répond pas à ces différents aspects et laisse même un grand flou quant à la responsabilité de chaque acteur du recyclage du phosphore.

La récupération du phosphore dans les boues de station d’épuration deviendra incontournable à terme. © B. Lecocq/Pixel image

La question de la valeur fertilisante des matières fertilisantes organiques résiduaires (Mafor) reste aussi en suspens. Il s’agit d’engrais complets dont la composition est très variable. En général, ils affichent une excellente valeur fertilisante en sols neutres et acides mais il est à noter que le phosphore qu’ils contiennent est en grande majorité sous forme minérale contrairement à ce que l’on pourrait imaginer de produits organiques.

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders