Imprimer
Commentaires
Soufflet Négoce

Bientôt 185 000 t de stockage à La Pallice

Publié le 15/10/2015 - 11:34

silo_soufflet_la_pallice.jpg
En présence de Béatrice Abollivier, préfète de Charente-Maritime, et de Jean-François Fountaine, maire de La Rochelle, Jean-Michel Soufflet, président du directoire, accompagné de son père Michel, ainsi que Jean-François Lépy, DG de Soufflet Négoce, ont posé vendredi 9 octobre, la première pierre du futur silo « bord à quai » d’une capacité de 63000 t dans le port de La Pallice (Chef-de-Baie), pour un investissement de 25 millions d’euros.

Pour Jean-François Lépy, la première raison de ce projet est d’optimiser la chaîne logistique : « Nous avions énormément de camions de brouettage pour acheminer 1,5 million de tonnes de céréales vers les bateaux.  Avec les 32 nouvelles cellules de 1800 t, le chargement direct de la marchandise à bord des navires entraînera un gain de productivité considérable. Nous aurons recours plus fortement au fret ferroviaire, de 12 à 27%, ce qui devrait permettre la suppression de 50000 camions. Outre le gain économique, avec une baisse attendue des consommations énergétiques globales de 10% en 5 ans, il y a un gain environnemental évident, que nous pourrions également calculer. »

Répondre au besoin de croissance

Deuxième raison de ce projet : répondre à l’augmentation de la taille des bateaux. Pour charger les navires de 60000 à 70000 t, les capacités de stockage et de chargement doivent être à la hauteur. Enfin, ces nouveaux silos sont pour le Groupe Soufflet un moyen de s’inscrire dans une logique industrielle, et de renforcer ses débouchés export via sa filiale Socomac. Approvisionnés majoritairement en blé tendre provenant de la région Poitou, ces nouveaux équipements permettront de répondre à des marchés export toujours en croissance, à destination de l’Afrique du Nord et de l’Ouest, du Moyen-Orient, de la Chine et de l’Asie du Sud-Est.

« Nous faisons le pari que la France continuera d’être un grand exportateur de céréales dans les années à venir, et que nos clients auront des besoins qui ne cesseront de croître. Pour l’approvisionnement de ces nouveaux silos, il nous faudra renforcer notre présence en Poitou-Charentes. Mais si nous visions une collecte de 2 millions de tonnes à terme, nous étions déjà à 1,9 million l’an dernier ! », complète Jean-François Lépy.

Moins de poussières, plus de services

Associé au silo qui tournera désormais 24h/24 : un portique de chargement d’une cadence de 1200 t/heure avec un tirant d’air supérieur à 17 mètres, permettant de réduire les émissions de poussières. Le nouveau silo permettra de charger 24000 t/jour au lieu de 15000 actuellement. Les deux silos existants, appartenant en propre au Groupe, seront conservés, montant la capacité de stockage de Soufflet à La Pallice à 185000 t. En plus des emplois créés pour sa construction, il engendrera 45 à 50 emplois directs sur la place portuaire, dont 10 affectés directement à l'exploitation du site.

 

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders