Imprimer
Commentaires
Protection des cultures

Améliorer la qualité de l’ensilage

Publié le 25/06/2018 - 09:11

 

 

Les foreurs du maïs que sont la pyrale et la sésamie occasionnent des pertes de rendement et compromettent la qualité du maïs ensilage. Les galeries provoquées par les larves de lépidoptères dans les tiges affaiblissent physiologiquement les plantes et constituent des portes d’entrée pour les spores de fusarium, responsables de la production de mycotoxines. La présence de mycotoxine dans l’ensilage est susceptible d’entraîner des baisses d’ingestion, une diminution de la production laitière voir des moins bonnes performances reproductives. Face au risque élevé, des mesures prophylactiques s’imposent. D’une part en favorisant certaines mesures agronomiques comme éviter le maïs sur maïs, privilégier les labours profonds mais aussi le broyage des collets à l’automne. En complément, la lutte chimique contribue aussi à limiter le risque. La société FMC compte parmi ses solutions, Coragen®, à base de Rynaxypyr®. Ce qui est intéressant à souligner, c’est qu’il s’agit d’un mode d’action particulièrement efficace et différent des autres insecticides du marché. Il est donc un outil supplémentaire à la disposition des éleveurs pour alterner les modes d’action dans les programmes afin d’anticiper l’apparition de résistance.

1,1 tonne de matière sèche supplémentaire

Pour appréhender l’efficacité d’une telle solution, FMC a réalisé un ensemble d’essais sur des parcelles de maïs ensilage dans l’ouest de la France. Il a été fait le constat d’un gain moyen de 1,1 tonne de matière sèche à l’hectare, soit + 1012 UFL (unité fourragère lait) en comparaison avec des parcelles non protégées,. Les parcelles protégées avec Coragen, au stade LPT (Limite passage tracteur), présentaient en moyenne seulement 10% de plantes attaquées contre 57% dans les témoins non traités. D’autre mesures ont été réalisées sur la qualité sanitaire du fourrage. Des analyses en laboratoire ont mis en évidence une meilleure teneur en amidon (+4 points) pour les maïs protégés par rapport à des témoins non traités, et une meilleure digestibilité des parois cellulaires. Le fait est que moins les foreurs creusent les cannes de maïs, meilleure est l’alimentation des épis et la plante reste verte plus longtemps avec des fibres plus digestibles par les bovins. Un fourrage plus riche en amidon limite aussi les besoins de complémentation de ration.

Les recommandations d’usage du Coragen® sont les suivantes, 125 ml/ha, au début du premier vol des pyrales, entre la mi-juin et début juillet. Il permet ainsi de contrôler la première génération des pyrales et/ou sésamies en réduisant le nombre d’œufs et de larves viables. Ce qui réduira de façon significative la pression de la génération suivante et les dégâts dans les maïs. Il faut signaler que le profil de cette solution est intéressant aussi car il est sélectif des insectes auxiliaires et est autorisé pour des usages pendant la floraison ou la production d’exsudats.

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders