Imprimer
Commentaires
Communication

#agridemain pour démystifier l’agriculture et reconnecter le grand public

Publié le 04/02/2016 - 14:48

Après 18 mois de réflexion, un collectif des grandes organisations professionnelles agricoles lance la plateforme #agridemain. L’objectif pour ses porteurs est de s’adresser au grand public. « Les gens ont une vision manichéenne de l’agriculture, soit celle de la méchante agro-industrie, soit celle bucolique du gentil paysan avec son béret et sa baguette. Nous voulons sortir de ces images d’Épinal et raconter d’autres histoires », introduit Luc Smessaert, coordinateur de la toute nouvelle plateforme.

Une initiative qui part du constat suivant, les Français ont une image positive des agriculteurs, mais l’agriculture reste un monde méconnu et un univers à découvrir. Aussi l’ambition de cette plateforme est de promouvoir une image plus juste et plus réelle de l’agriculture afin de « démystifier, reconnecter, réaffirmer et rassembler », poursuit Luc Smessaert.

De gauche à droite, Florence Gramond,  institut BVA, Luc Smessaert coordinateur de la plateforme #agridemain, Gilles Maréchal animateur.

Pour l’instant cette initiative n’a pas l’ambition de déployer de la communication à grand renfort de publicité, la concrétisation de l’ambition c’est plutôt l’animation d’une communauté de professionnels réunis derrière #agridemain. Ces ambassadeurs, agriculteurs ou autre deviennent des ambassadeurs médiatiques via les réseaux sociaux et sur le terrain. Comment ? En partageant leur quotidien, leurs problématiques mais aussi les innovations, les progrès techniques du métier et la valeur et les atouts de l’agriculture française.

Le réseau compte pour l’instant 150 agriculteurs ambassadeurs, l’objectif est porté à 1000 ambassadeurs sur l’ensemble du territoire dans les prochains mois. Pour Thierry Bailliet, agriculteur à Loos-en-Gohelle (62), un des premiers ambassadeurs de #agridemain, un objectif: « Les gens pensent que l’agriculture c’est ringard, il faut réagir et expliquer ce que l’on fait ». « Il faut parler vrai et montrer notre réalité », renchérit Luc Smessaert.

Le collectif rassemble aujourd’hui AGPB, Axema, CGB, chambres d’agriculture, Coop de France, Farre, FNA, FNSEA, Gnis, Jeunes Agriculteurs, Syrpa, UFS, UIPP, Unifa mais la porte est ouverte à tous pourvu qu’ils partagent notre ambition, a indiqué Luc Smessaert.

Si vous voulez devenir ambassadeur inscrivez-vous : contact@agridemain.fr

Plateforme #agridemain.

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders