Imprimer
Commentaires
Irrigation - stockage d'eau

Agriculteurs et carriers dans le même bain

Publié le 24/11/2014 - 17:05

Étonnante collaboration que celle de plusieurs agriculteurs et de Lafarge Granulats France, dans l’Aude, pour créer des réserves d’eau brute destinées à l’irrigation. Le résultat : six projets en cours de construction permettant 15 millions de m3 d’eau stockés et 10000 hectares irrigués d’ici 10 ans.

149362_dq.jpg
D’une rencontre fortuite, entre un agriculteur et un carrier, en 2007, naît une idée : travailler ensemble sur la création de bassins de stockage d’eau brute pour l’agriculture. Porté par « l’intérêt collectif », Rémi Ibanes se bat depuis des années pour faire émerger ce projet.

Pour l’exploitant agricole, producteur de 100 ha de blé dur, 55 ha de pois protéagineux, 45 ha de pois chiches, 8 ha d’asperges et 14 ha de colza :

Être agriculteur c’est entreprendre. Nous nous sommes tellement appuyés sur les instances publiques que nous ne savons plus réfléchir autrement. C’est une révolution pour le monde agricole !

Et aux détracteurs de ces retenues d’eau qui voient là « des carrières déguisées » l’agriculteur tourne le dos. Ces cinq dernières années, les investissements hydrauliques publics sur l’ensemble de la région Languedoc-Roussillon, pour la création et l’extension des réseaux d’irrigation, s’élèvent à 21 millions d’euros dont 6,5 millions d’euros de Fonds européen agricole pour le développement rural (Feader) et 2,8 millions d’euros de la Région.

Les retenues d’eau de Cuxac d’Aude auraient coûté la totalité de l’enveloppe publique destinée à l’irrigation ces cinq dernières années ! Ce projet était irréalisable en passant par des financements publics. De plus, nous avons présenté le projet à la direction de France Nature Environnement qui n’a pas émis d’observations majeures.

Alors où est le problème ? « Les politiques ont peur de perdre la main sur la gestion de l’eau… ».

L'œil de l'expert

Pour Daniel Casteignau, responsable de la mission gestion quantitative de l’eau Est audois, à la chambre d’agriculture de l’Aude, ces retenues sont créées « dans le cadre d’un projet vertueux ».

« Ces bassins de stockage d’eau répondent à une problématique forte : comment permettre aux agriculteurs d’irriguer de manière plus constante tout en respectant l’environnement ? Ces retenues ne créent pas de déséquilibre sur le territoire contrairement à beaucoup d’autres projets d’aménagement. L’agriculteur ne pompe pas sur la nappe phréatique. De plus, face à la baisse des financements publics elles font faire des économies à l’État. »

 

 

 

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders