Imprimer
(1)
Récolte 2016

6,5 millions d’aide pour les céréaliers d’Île-de-France, une aide mal ciblée ?

Publié le 25/08/2016 - 14:22

En début de semaine, Valérie Pécresse, présidente de la région Île-de-France, a annoncé un plan d’aide de 6,5 millions d’euros pour venir en aide aux céréaliers de la région touchés par les intempéries de l’année 2016, inondations, manque d’ensoleillement…

6,5 millions d’aide pour les céréaliers d’Île-de-France, une aide mal ciblée ? © L. Theeten / Pixel Image

D’après le communiqué, la perte globale de chiffre d’affaires est estimée entre 500 et 600 millions d’euros, les exploitations franciliennes accusent des chutes des rendements de 50% en moyenne et jusqu’à 70% dans certaines zones.

Mais pour la CNDSF (Coordination nationale pour la défense des semences fermières), cette aide est mal ciblée.

La présidente de la région Île-de-France précise que cette aide doit venir en soutien des investissements en vue de préserver le capital génétique de la filière céréalière. « Pour réussir la moisson 2017, la Région encouragera les agriculteurs à investir dans les semences certifiées de qualité en céréales d’automne, afin d’éviter de ressemer la mauvaise récolte 2016 ».

Aussi la CNDSF explique que dans le contexte de l’année 2016, l’utilisation de semences de ferme sera la première mesure de sobriété à favoriser pour la campagne future puisque « rien ne permet d’indiquer que les semences certifiées sont de meilleure qualité que les semences fermières » et rappelle aussi que « 50% des semences de blé en France sont autoproduites par leurs utilisateurs ».

À travers cette mesure, la CNDSF dénonce le fait qu'il s'agit d'une incitation à des dépenses inutiles alors que les trésoreries sont à sec. Elle demande que les aides soient destinées directement aux producteurs sans que « les semenciers puissent profiter d'un effet d'aubaine pour préserver leur chiffre d'affaires ». 

Le conseil régional précise que les modalités de l’aide seront présentées à la prochaine séance du conseil régional, le 22 septembre prochain.

Qu’en pensez-vous ? Quelle stratégie allez-vous adopter cette année ?

 

 

Commentaires

Les semences fermiéres sont tout à fait utilisables à conditions d'y mettre les moyens: Nettoyer et trier puis stocker dans d'excellentes conditions puis les traiter avant semis. FAIRE 2-3 TESTS DE FACULTÉ GERMINATIVE (3 X 500 GRAINS pris dans les lots variétaux - disposer 100 GRAINS sur des petites coupelles sur buvards CONSTAMMENT humectés AINSI LE COMPTAGE des grains non germés sera très aisé. Évidement, le re semis de grains tout venant peut être catastrophique (grains fusariés et parasités )....

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders