Imprimer
(1)
Recensement

43% des exploitations agricoles valorisent 73% des surfaces

Publié le 05/07/2018 - 17:39

 

43% des exploitations agricoles valorisent 73% des surfaces. © Ivonne Wierink/Fotolia

Le service de la statistique agricole Agreste a publié son dernier recensement sur la structure des exploitations agricoles (enquête réalisée en 2016). Il s’avère que le nombre d’exploitations sur le territoire national continue de baisser par rapport à 2010, mais sur un rythme plus ralenti (-1,9% par an) que par rapport à la précédente décennie (-3% par an de 2000 à 2010). La France compte, en 2016, 440000 exploitations, à savoir 11% de moins qu’en 2010.

La baisse du nombre d’exploitations est très marquée pour les filières d’élevage (-15%). Le nombre d’exploitations diminue mais la taille moyenne des exploitations continue de progresser. Ainsi la superficie moyenne d’une exploitation en 2016 est de 63 ha, c’est 7 ha de plus qu’en 2010 et 20 ha de plus qu’en 2000. À noter aussi que la moitié des exploitations ne dépassent pas les 36 ha et un quart des exploitations en cultive au moins 93 ha.

Autre enseignement de ce recensement, les très grandes exploitations exploitent plus d’un tiers de la SAU agricole française. La qualification « très grandes exploitations » est une qualification économique, ce sont celles qui réalisent plus de 250000 euros de PBS (production brute standard). Si l’on ajoute à cette catégorie les exploitations dites « grandes » qui réalisent plus de 100000 euros de PBS, le total représente 43% des exploitations françaises, elles valorisent 73% des surfaces et mobilisent 67% de la force de travail agricole (ETP). Selon le rapport de l’Agreste, ces « très grandes exploitations » sont quasi inexistantes dans les élevages de bovin-viande (2%) ou d’ovin-caprin (1,2%), en revanche elles représentent près de la moitié des exploitations spécialisées en porcins et volailles. Elles représentent 17% de toutes les exploitations.

Avec l’agrandissement des exploitations, les formes sociétaires sont aussi de plus en plus nombreuses, 36% contre 30% en 2010. Les formes sociétaires concernent 7 exploitations sur 10 parmi les « grandes exploitations » et 8 exploitations sur 10 parmi « les très grandes ». L’EARL est le statut privilégié devant les Gaec. Enfin, et sans grande surprise, on peut apprécier sur le graphique suivant que les surfaces moyennes des exploitations sont contrastées en fonction des régions.

Commentaires

Notre agriculture par rapport à nos concurrents est encore au stade du bricolage..

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders