Imprimer
Commentaires
Les fondamentaux du blé hybride

 3 variétés hybrides à l’épreuve du terrain

Publié le 21/05/2018 - 10:55

récoltes essais variétés hybrides. Crédit Saaten Union

Thierry Moittié est sélectionneur « Blé Hybride » pour SAATEN-UNION RECHERCHE. Implantés à la station d’Estrées-Saint-Denis dans l’Oise, les programmes qu’il conduit ont notamment donné naissance à HYSUN, HYSTAR, HYBERY ou plus récemment HYFI.

A l’heure où les visites d’essais variétaux débutent, Thierry Moittié revient sur les dernières inscriptions. « Inscrit en zone Nord à 114,5 % des témoins, en tête de son groupe, HYKING est un blé hybride ½ précoce (6,5). Il associe une haute productivité, une qualité BPS-BPMF et la tolérance à la cécidomyie. » Les toutes dernières campagnes ont confirmé les performances de la variété, 1ere des regroupements régionaux 2017 d’ARVALIS Institut du Végétal Normandie-Nord-Picardie et Centre-Est. Pour le sélectionneur « HYKING se démarque également par son comportement maladies, parfaitement adapté à son secteur de développement, et sa tolérance à la verse. »

Thierry Moittié, sélectionneur chez  Saaten-Union. Crédit Saaten-Union
Cet ensemble de qualités fait d’HYKING un très bon représentant de la valeur hybride. Un trait qui se retrouve aussi dans sa capacité à valoriser les situations de « blé sur blé » (la variété est en tête de la synthèse Blé sur blé ARVALIS Institut du Végétal 2017), ou les sols argilo calcaires (profitant de sa finition rapide). « HYKING est une valeur forte de la gamme et se destine à poursuivre un large développement sur une grande zone Nord-Loire. », témoigne Thierry Moittié

Plus au Sud, c’est HYDROCK et HYPODROM qui s’offrent au choix des agriculteurs. « Avec ces croisements, j’ai souhaité allier précocité et productivité, sans compromis sur la tolérance aux maladies, ou la qualité du grain, souligne Thierry Moittié. Ces variétés sont aujourd’hui reconnues pour leur valeur en panification par l’ANMF, puisqu’elles sont toutes deux sur la liste des VRM ; et la mie jaune d’HYPODROM répond bien aux besoins de la filière. »

Très précoce à épiaison (7,5), la variété HYDROCK est destinée à une grande zone Sud. Forte notamment d’un profil maladies particulièrement complet, elle s’y distingue spécialement par ses résultats en « blé sur blé » (avec l’intérêt de disposer du gène Pch1), « blés de tournesols », ou « blés de maïs » (sa tolérance au risque DON est notée 6).

Thierry Moittié relève en outre un positionnement favorable vis-à-vis de la courbe de dilution rendement-protéines : « Avec une note de 7, HYDROCK est une variété de type GPD+, ce qui contribue à la valorisation de la récolte. »

Très illustratif lui aussi de la « valeur ajoutée hybride », HYPODROM (7,5) sera la grande nouveauté de cette campagne. Destiné à une vaste zone Sud, il se démarque par son couple qualité « VRM » – productivité. « Son inscription à 119,3 % des témoins traduit un très bon potentiel, que sa place de n°1 dans la synthèse "Grand Sud" 2017 d’ARVALIS est venue confirmer. » Sa tolérance à la rouille brune (notée 7) et à la fusariose, confirme son adaptation aux blés de maïs, de tournesol, et plus globalement aux « petites terres ». HYPODROM valorise ces situations, avec l’avantage supplémentaire d’une résistance à la cécidomyie, et d’une très bonne capacité de tallage qui pourra être valorisée dans une modulation de la densité pour optimiser la rentabilité finale.

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders