Imprimer
Commentaires
Céréales

2017, l’année de tous les records en production

Publié le 06/02/2018 - 11:00

2017, l’année de tous les records en production. © Lil_22/Fotolia

Selon la FAO, la production mondiale 2017 de céréales aura atteint un niveau record. Le ratio des stocks fin de campagne sur la consommation est attendu à son plus haut niveau depuis 16 ans. La production mondiale de céréales est estimée à 2,6 milliards de tonnes, soit 1,3% de plus qu’en 2016. Ce chiffre est supérieur de 13,5 millions de tonnes par rapport  aux estimations du mois précédent, notamment grâce aux céréales secondaires. Par ailleurs, les niveaux de production en maïs ont été meilleurs qu’attendus en Chine, au Mexique et dans l’Union européenne.

La FAO revoir aussi à la hausse la production de blé, grâce aux récoltes canadiennes et russes. Idem pour le riz aussi, porté par la production chinoise.

Concernant la consommation mondiale, elle est estimée en hausse de 1,4 % par rapport à l’année 2016/2017. Ces hausses sont notamment tirées par les céréales secondaires pour l’alimentation du bétail. La consommation devrait donc atteindre un record grâce aux zones géographiques comme le Brésil, la Chine, l’Union Européenne et le Mexique.

La consommation reste inférieure à la production, donc le ratio stock fin de campagne sur la consommation est attendu à 27,7, un chiffre qui reste confortable, c’est le ratio le plus haut enregistré depuis la campagne 2001/2002. Les volumes échangés sur les marchés mondiaux devraient se contracter, sauf en maïs estime la FAO.

L’IGC optimiste pour les années à venir

Dans un rapport publié, par l’IGC (international Grains Council), mi-janvier sur les projections de l’offre et la demande mondiale à l’horizon 2022/2023, il est mentionné que la croissance de l’offre pourrait être dépassée par celle de la demande. Une demande tirée par la consommation humaine pour le blé et l’alimentation animale pour le maïs. L’IGC estime que le ratio des stocks de fin de campagne sur la consommation pourrait tomber à 23% à l’horizon 2022-2023. Une chute notamment imputable au maïs (le ratio passerait de 31 à 18%). Cette baisse serait notamment liée à la baisse des stocks chinois mais aussi aux USA. Le commerce mondial de céréales devrait être soutenu aussi, tiré par l’alimentation humaine et animale en Asie et en Afrique.

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders