Imprimer
Commentaires
Betterave

Un OAD pour anticiper les chantiers d’arrachages

Publié le 24/12/2014 - 16:00

Ces 4 dernières années, l’ITB, l’Irstea, la Fncuma et la FNEDT ont travaillé conjointement pour améliorer l’évaluation des matériels de récolte betteraviers, aussi bien au niveau de leur utilisation que de leur performance énergétique.

Le choix de la machine aura un impact direct sur le coût du chantier. Photo: SB

L’année 2013 a permis d’analyser une partie des données acquises au cours des deux années précédentes. En effet, en 2011 puis en 2012, 8 machines ont été équipées de capteurs, de caméras, de GPS, pour recueillir le plus d’informations possible.

En parallèle de cette analyse, un outil d’aide à la décision a été développé. Il est disponible gratuitement sur le site de l’ITB.

Cet outil est divisé en trois modules : « choix d’une machine », « coût d’un chantier » et « plan de charge d’une machine ».

Cet outil est divisé en trois modules : « choix d’une machine », « coût d’un chantier » et « plan de charge d’une machine ».

Le premier module permet d’afficher et de consulter rapidement les principales caractéristiques des machines de récolte.

La deuxième partie de l’outil d’aide à la décision est dédiée au coût de chantier, un critère important dans le choix d’une machine. Le calcul du chantier sera divisé en différentes parties : les coûts fixes (amortissement, taux d’intérêt, assurance…) et les coûts variables (entretien, réparation, carburants…). L’utilisateur pourra également ajouter des coûts optionnels pour prendre en compte le coût des bennes et de la main-d’œuvre. Bien entendu, même si des valeurs par défaut sont disponibles, l’utilisateur pourra remplir ses propres valeurs.

Enfin, le troisième module de cet outil permet de connaître, en fonction d’un plan de charge et d’un type de sol, les plages de récoltes dans de bonnes ou de mauvaises conditions, et les conséquences économiques que cela peut engendrer. Le simulateur se base sur toutes les données météo des dix dernières années. Ainsi, la simulation précise, pour chaque jour disponible, si la récolte se fait en conditions faciles ou difficiles en fonction du taux de remplissage de la réserve utile du sol.

Le choix de la machine aura un impact important sur le coût du chantier. Photo: Ropa

En connaissant le planning de plan de charge prévu et le débit de chantier par jour, il est ensuite calculé le nombre d’hectares pouvant être récoltés d’abord en conditions faciles puis en mauvaises conditions. Des simulations de différents scénarios peuvent ainsi être réalisées, en fonction de différents plans de charge et différents plannings de récolte.

N'oubliez pas, Cultivar aussi vous aide à bien choisir vos matériels! Pour les pulvérisateurs et les épandeurs d'engrais, c'est ici que ça se passe! 

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders