Imprimer
Commentaires
Vente en ligne

Le « Google » des machines d’occasion débarque en France

Publié le 20/04/2016 - 15:04

Vous connaissez sûrement Kayak, ce moteur de recherche dédié au voyage qui permet de comparer les vols, les hôtels… en effectuant ses recherches sur des centaines de sites partenaires? Et bien, saviez-vous que les machines d’occasion ont aussi leur moteur de recherche? Il s’agit du site TradeMachines, créé en 2013 par Heico Koch, son actuel PDG:

Nous nous étions rendu compte qu’il y avait de plus en plus d’offres de machines d’occasion sur Internet, mais aucun site regroupant toutes ces annonces. C’est en partant de ce constat que nous avons voulu développer un moteur de recherche réunissant ces offres et où chaque acheteur pourrait avoir un aperçu global des ventes en cours sur Internet.

 

Le « Google » des machines d’occasion débarque en France.  Photos : N. Chemineau/M. Lecourtier/Pixel Image/Fotolia

Heico Koch vient tout juste de lancer son site en France, un marché qu’il juge aujourd’hui porteur:

TradeMachines colle parfaitement aux besoins actuels: la demande en machines d’occasion est croissante en France, et notre moteur de recherche permet aux vendeurs et fournisseurs de faire ce qu’ils savent faire de mieux – fabriquer et vendre des machines – sans avoir à se soucier de tout l’aspect marketing.

 

Le principe est simple: TradeMachines analyse les ventes en cours sur Internet et les classe ensuite par type de machine, par pays et par vendeur. L'éventail des machines proposées est large: actuellement, le site regroupe plus de 2000 offres de machines agricoles (certes… seulement une petite vingtaine en France mais le site vient tout juste d’y être lancé!).

Il permet ainsi de comparer, sur une seule plateforme, des centaines d'offres et de vendeurs, en évitant ainsi de jongler entre des dizaines de sites Internet. TradeMachines fonctionne donc comme un Google des machines d’occasion, en redirigeant systématiquement le potentiel acheteur vers le site de vente qui l'intéresse.

En 2015, le chiffre d'affaires de l’entreprise s'élevait à 750000 euros (les vendeurs paient en moyenne 0,30 euro lorsqu'un potentiel acheteur est redirigé vers leur site de vente). Il devrait atteindre 1,6 million d’euros d'ici fin 2016, notamment grâce au lancement des plateformes française, italienne et russe.

 

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders