Imprimer
Commentaires
Équipement

Le e-commerce agricole voit grand

Publié le 27/03/2015 - 16:33

La semaine dernière, un nouveau site d’e-commerce de pièces détachées agricoles a fait son entrée sur la toile: Agrizone.net, sorte d’Oscaro.com de l’agriculture. Après prodealcenter.frtoutpourlaferme.frlarecolte.fr, les sites de e-commerce agricole n’en finissent plus de fleurir ces dernières années, à tel point que l’on pourrait s’y perdre…  
 

capture_decran_2015-03-27_a_16.21.02.png
 
capture_decran_2015-03-27_a_16.21.13.png

10% des agriculteurs achèteraient actuellement des pièces détachées agricoles sur Internet. C’est le chiffre qu’avance Pascal Jolly, directeur d’Agrizone. D’après lui, ce chiffre pourrait monter à 20 voire 25% d’ici deux ans! L’essentiel des agriculteurs adeptes du e-commerce pour du matériel sont ceux qui ont déjà pris le pli du e-commerce pour l’alimentation, l’habillement ou l’équipement informatique, souligne Pascal Jolly, qui y voit une vraie opportunité:
 

capture_decran_2015-03-27_a_16.21.24.png
 
capture_decran_2015-03-27_a_16.21.32.png

Avec l’e-commerce, vous n’avez pas à vous déplacer chez votre concessionnaire aux heures d’ouverture, perdre du temps sur le trajet, et risquer de ne pas trouver votre pièce. Vous pouvez commander le soir après le travail de votre canapé, pour être livré chez vous, dans les 24 à 72h ! Autre énorme avantage: le choix. Sur Agrizone, nous avons 25000 références, et nous souhaitons monter à 100000 d’ici un an, comme notre concurrent direct Prodealcenter.fr, puis 200000 à la fin 2016. Chez un concessionnaire agricole, si vous avez 3000 références, c’est déjà très bien!

 
Avec le lancement d’Agrizone, le groupe Dubreuil, détenteur de plusieurs concessionnaires, a voulu répondre à l’accroissement des achats en ligne par les agriculteurs. Pour pallier l’absence du conseil direct du concessionnaire, Agrizone met à disposition quatre conseillers techniques qui répondent par mail, téléphone et tchat à toutes les questions, du matin au soir. Chaque produit est également accompagné d’une fiche informative détaillée, chose qui n’est pas nécessaire chez les concessionnaires. Et si la gamme se limite actuellement au neuf, l’occasion devrait faire son entrée prochainement sur le site, qui vise également la Belgique, la Suisse et d’autres pays voisins.
 

Malgré les frais de port (5 euros HT jusqu’à 10kg), le prix des pièces est de 15 à 20% moins cher que chez un concessionnaire, grâce à des coûts de structure très légers, avance Pascal Jolly. Mais pour le gérant, e-commerce et concessionnaires sont plutôt complémentaires que concurrents, notamment pour deux points que l’e-commerce ne pourra remplacer:
 

Premier point: pour les pièces très techniques à commander puis monter, les concessionnaires ont le dessus sur le e-commerce, même si nous réfléchissons à proposer un jour un service technique à domicile, via le réseau de techniciens existants. Deuxième point: l’urgence. Si votre batterie tombe en panne en plein chantier de moissons ou d’ensilage, vous n’avez qu’une chose à faire: aller directement chez votre concessionnaire pour la changer, sans attendre de passer commande sur Internet!

  
Avec la multitude de sites d’e-commerce agricole, Pascal Jolly estime qu’il y aura des morts prochainement parmi les sites d'e-commerce agricole. Seuls les mieux armés survivront. Car si l’offre se déploie fortement, le marché n’est pas encore structuré." La survie des meilleurs sites tiendra alors certainement à la pertinence de leur offre, ou à la diversité de leur service

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders