Imprimer
Commentaires
Récolte

La Premos de Krone récolte et fabrique les pellets aux champs

Publié le 30/09/2015 - 14:22

Comme nous l’annoncions déjà, Krone a été récompensé par le jury d’Agritechnica d’une médaille d’or pour le Premos 5000, la première machine de récolte intégrale de pellets. Avec cette machine, Krone met sur le marché la première machine mobile de récolte intégrale de pellets qui produit directement sur le champ des granulés à base de tiges.

La Krone Premos permet de produire des pellets à partir de tiges provenant directement de l’andain dans le champ. Les pellets peuvent être ensuite chargés par un convoyeur sur un véhicule de transport et livrés directement aux clients. Les pellets peuvent par exemple servir de fourrage, de litière dans les écuries et les étables et, bien sûr, également de combustible pour les installations de chauffage.

La Premos de Krone récolte et fabrique les pellets aux champs. © Krone

La Premos 5000 doit son nom au latin "premere" (presser) ; le chiffre 5000 correspond à la capacité de trémie qui est de 5000 kg (jusqu’à 9 m³). Le rendement maximal de la machine est de 5000 kg/heure, il est 3 à 5 fois supérieur à celui de la plupart des machines courantes à poste fixe actuelles qui fabriquent des granulés, selon le constructeur.

Le pick-up de 2,35 m de largeur de travail absorbe l’andain qui est transporté par le rotor d’alimentation sur un convoyeur (largeur du flux de récolte environ 800 mm). Ainsi le matériau parvient entre des rouleaux de pressage (800 mm de large, diamètre 800 mm) qui sont respectivement équipés alternativement de rangées de dents et de rangées d’orifices. La récolte est pressée par les matrices perforées à l’intérieur du rouleau. Les canaux ont un diamètre de 16 mm. Après le processus de pressage, les pellets sont transportés, via des vis sans fin d’alimentation logées à l’intérieur, jusqu’à un convoyeur et, de là, parviennent dans la trémie intégrée. Grâce à ce nouveau procédé, une préparation préliminaire gourmande en énergie (hacher, broyer) est superflue. L’énergie nécessaire pour fabriquer des pellets est donc divisée par deux par rapport aux machines à poste fixe.

Durant le processus de fabrication des granulés, les températures atteignent 80°C et les pressions peuvent aller jusqu‘à 2000 bars ; ainsi les pellets se collent avec une humidité résiduelle d’environ 12 à 15% stable. Si l’humidité de la récolte tend vers la plage inférieure, la vaporisation de faibles volumes d’eau et/ou de mélasse permet d’obtenir un collage stable. L’alternative est l’intégration d’un système d’humidification intelligent qui permet de presser le matériau avec une humidité toujours optimale.

 

Les pellets peuvent naturellement être utilisés comme litière et fourrage. Les expériences pratiques montrent que 250 g de pellets de paille peuvent absorber environ 1 l d’eau ; le volume de fumier peut donc être réduit d’environ 60 %. En tant que fournisseur de fibres crues, les pellets peuvent aussi être utilisés pour l’alimentation. À ce propos, les pellets sont exempts de bactéries, car ils sont chauffés à 80°C et par ailleurs faciles à doser, indique le constructeur.

 

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders