Imprimer
Commentaires
Machinisme

Deutz-Fahr Séries 6 & 7 : bodybuildés et relookés !

Publié le 13/07/2016 - 17:22

La deuxième génération des tracteurs Deutz-Fahr séries 6 et 7 est animée par le moteur 6,1 litres. L’ensemble se veut le plus large possible avec des puissances de 156 à 246 chevaux et plusieurs transmissions. Le pont avant et les cabines évoluent à l'occasion de cette refonte majeure, qui hérite du design ciselé de la série 9.

Le Deutz-Fahr 7250 TTV est le plus puissant de la nouvelle famille.

Un nouveau moteur

Le moteur Deutz 6 cylindres 6,1 l Stage 4 (Tier4 Final) offre, par rapport à son prédécesseur, une puissance supplémentaire et un couple plus important au démarrage, tout en garantissant une consommation de carburant et d’AdBlue réduite (3-4% selon le constructeur). Les modèles de la série 6 reçoivent les versions de 156 à 226 chevaux et les deux modèles de la série 7 sont animés par les versions 226 et 246 chevaux. Le bloc de refroidissement, dessiné par Giugiaro, est en aluminium et se déploie à la manière d’un éventail pour les opérations de maintenance. Un nouveau ventilateur à visco-coupleur électronique assure une gestion plus fine des températures de l’ensemble.

Le bloc de refroidissement déployé.

Les réservoirs de la série 6 contiennent 280 l de GNR et 35 l d’AdBlue. Ceux de la série 7 reçoivent respectivement 400 l et 50 l. Privé de la compatibilité B100, le nouveau bloc comprend un filtre à particules passif, EGR et SCR, pour réduire les émissions. Un frein moteur sur l’échappement est disponible en option pour tous les modèles TTV.

3 transmissions : Powershift, RCshift et TTV

Les modèles de la série 7 sont exclusivement livrés avec la TTV améliorée. Sur la série 6, l’agriculteur a le choix : de la manuelle à la variation continue. On trouve une transmission manuelle à 5 vitesses de type mécanique + 6 rapports en Powershift à lavant et 3 à larrière (nombre total de vitesses : 30 + 15, avec réducteur : 54 + 27). Les modèles avec RCshift proposent une transmission totalement automatique avec 5 vitesses robotisées + 6 rapports en Powershift à l’avant et 3 à l’arrière (nombre total de vitesses : 30 + 15, avec réducteur : 54 + 27). Le conducteur peut sélectionner le mode de conduite qui lui convient entre manuel, semi-automatique et tout automatique. La gestion de la transmission est intelligente, le tracteur s’adapte au conducteur. Le confort maximum lors des changements de vitesses est garanti par la transmission à variation continue, qui équipe les modèles TTV. Leur gamme de vitesses est comprise entre 0,2 km/h et 40 km/h. Tous les modèles de transmission pourront atteindre une vitesse maximale de 40 km/h avec des régimes moteur réduits.

Évolution du châssis

Le nouveau pont avant avec relevage intégré.
Le système de suspension de pont avant, intelligent et adaptable, garantit une stabilité maximale lors du remorquage et du transport de charges. Un système anti-plongée empêche le tracteur de piquer du nez lors des freinages.

Les freins à disque secs à haut rendement sont disponibles en option sur les deux modèles. Associés au système de freinage assisté, ces freins permettent d’obtenir des performances de freinage maximales tout en exerçant le moins de force possible sur la pédale.

Freins à disque secs, disponibles en option.

Le relevage avant est maintenant intégré au pont et doté d’un contrôle de position. La capacité de relevage est de 5480 kg et l’interface Isobus est présente. La capacité de relevage arrière est de 10000 kg. Un débit de 120 l/min correspond au débit standard de la pompe alors qu’il est possible de fournir, sur demande, des pompes plus performantes à 160 l/min. Les deux plus gros modèles de la série 6 ont un empattement de 2,848 m, soit 8 cm de plus que leurs cadets et 2 cm de moins que la série 7. Le système hydraulique comprend jusqu’à cinq soupapes de contrôle à l’arrière et deux à l’avant. Tous les distributeurs sont proportionnels. Le marché français n’a pas été oublié : des entretoises de 5 et 10 cm sont disponibles pour l’acheteur qui ne choisit pas la voie variable.

Montée en gamme de la cabine

Dissociée du bloc-moteur pour une meilleure isolation phonique et thermique, la cabine MaxiVision est disponible sur la série 6. Elle se veut lumineuse et conviviale. Le constructeur a choisi des matériaux d’une qualité supérieure et positionné l’InfoCenter dans le tableau de bord. Cet écran couleur de 5 pouces affiche les informations dans le champ de vision, notamment lors du transport sur route. Pour tous les modèles, les commandes intégrées du relevage avant et du chargeur frontal sont mécaniques ou électrohydrauliques en fonction des configurations. La cabine MaxiVision 2 équipe tous les modèles TTV (séries 6 et 7). Les systèmes Precision Farming Deutz-Fahr sont disponibles dès la sortie d’usine. Le terminal iMonitor 2 est livré avec écran de 8 ou 12 pouces sur la série 6. La série 7 reçoit la plus grande taille.

Cabine MaxiVision 2 dans un TTV avec iMonitor 2 12".

Nouveau aussi, l’accoudoir avec poignée MaxCom est disponible sur la série 6 pour les modèles RCshift et TTV. La cabine MaxiVision de cette série est dotée de distributeurs électrohydrauliques (pour les modèles TTV ou RCshift) et de distributeurs mécaniques (pour les modèles RCshift ou Powershift). Le toit ouvrant est disponible en trois modèles : un toit ouvrant vert en polycarbonate, un toit en verre absorbant les UV, ou la version à sécurité FOPS pour une visibilité optimale avec le chargeur frontal. 

Présentation des séries 6 et 7 en Allemagne.

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders