Imprimer
Commentaires
Hero Crops – Suivi d’itinéraire innovant

Il module la totalité des intrants sur blé

Publié le 13/10/2020 - 17:32

Quatre zones se différencient dans la parcelle « Les Patis » : une première moins productive (zone 1 en blanc), une seconde à fort potentiel (zone 2 en rouge), une zone intermédiaire de limons argileux (zone 3 en bleue) et de bons limons (zone 4 en vert).

Avant son installation en 2011, Michaël Godiet évolue dans l’univers des hautes technologies. Ce n’est donc pas par hasard qu’après sa reconversion il tend vers la modulation intraparcellaire de l’ensemble des intrants sur ses parcelles.

« Seule la modulation intraparcellaire de la dose de semis est encore manuelle sur ma ferme, lance Michaël Godiet, agriculteur dans la Marne à quelques dizaines de kilomètres à l’ouest de Châlons-en-Champagne. Pour le reste des intrants, qu’ils soient solides ou liquides, la modulation peut être automatique. » Bien évidemment, la modulation intraparcellaire a débuté par l’azote au travers de Farmstar. Et puis ce fut le tour des autres éléments nutritifs des plantes et ensuite celui des intrants phytosanitaires. Désormais, il s’intéresse à la modulation du travail du sol. Tout est modulé à la SCEA Champagne-Brie… Cela illustre bien la volonté de l’agriculteur de rentabiliser au maximum les matériels présents sur l’exploitation.

Recourir à la technologie quand elle est vraiment nécessaire

Exploitant sur deux régions naturelles distinctes – la Champagne crayeuse très homogène et la Brie très hétérogène –, Michaël Godiet est conscient que l’homogénéité de certaines de ses parcelles ne rend pas la modulation automatique obligatoire. Dans celles de Champagne crayeuse, il se passe volontiers de l’étape de création de carte si la parcelle est suffisamment homogène. « La création d’une carte de modulation intraparcellaire automatique demande d’y consacrer un minimum de temps. » Le jeu n’en vaut pas toujours la chandelle. User de la technologie c’est aussi savoir s’en passer quand elle ne sera pas pleinement valorisée.

Itinéraire cultural du blé au fil de la campagne 2020-2021

Le 08/07/2020 : récolte du colza dans la parcelle « Les Patis » de 7,30 ha. Le rendement est de 34 q/ha. Malgré la modulation intraparcellaire de tous les intrants, le rendement est hétérogène dans la parcelle. Ce qui n’empêche pas Michaël Godiet de réitérer la modulation pour la campagne à venir.

Carte des pH de la parcelles "Les Patis". Crédit photo : Michaël Godiet

 

Le 03/08/2020 : chaulage de la totalité de la parcelle avec 8 t/ha d’écumes de sucrerie (280 kgCaO/t, 5 kgN/t, 14 kgP/t, 9 kgMgO/t) suite au diagnostic et au conseil de la structure Agro Conseil. Compte tenu du «rattrapage» à effectuer, Michaël Godiet préfère l’étaler sur deux ans. Cette année, la dose est la même pour toute la parcelle et l’année prochaine elle sera modulée. L’opération étant effectuée avec un vieil épandeur Païen, elle sera forcément manuelle et l’amplitude entre les zones dépendantes des capacités du matériel.

 

Le 04/08/2020 : déchaumage à 6-8 cm de profondeur à l’aide d’un déchaumeur à disques indépendants à 10 km/h. Malgré un diamètre de 630 mm, les disques peinent à pénétrer dans le sol voire n’y parviennent pas dans le limon. Habituellement, la profondeur de travail est plutôt de 6 cm. L’objectif est d’abord de mélanger correctement les écumes de sucrerie au sol et d’effectuer un premier faux semis. Les conditions sèches empêchent la bonne levée des repousses et des adventices. Avec seulement 10 mm de pluie, seules les repousses de colza émergent.

Déchaumeur à dents équipé d'ailettes. Crédit photo : Michaël Godiet

Le 10/09/2020 : second déchaumage à l’aide d’un déchaumeur à dents équipé d’ailettes. L’intervention est réalisée à 10 cm de profondeur. L’objectif est de scalper la totalité des repousses et de réaliser une première préparation de sol pour le semis de blé.

 

Le 23/09/2020 : fertilisation potassique avec du chlorure de potasse 60 (00-00-60) modulé selon trois zones. La zone rouge reçoit 225 kg/ha, la zone verte 150 kg/ha et la zone bleue 100 kg/ha. Cette modulation fait suite aux analyses de terre réalisées par le laboratoire LDAR en 2019 et aux conseils qui en ont découlé pour un potentiel de 90 q/ha en blé. Le conseil tient compte à la fois du besoin en fumure de la culture et de la correction de la teneur du sol. Michaël a réalisé sa carte de modulation m

Carte de modulation du chlorure de potassium. Crédit Photo : Michaël Godiet
anuellement sur le portail « MyPrecifield » en se basant sur le fond de carte des types de sol. L’intervention est réalisée avec un épandeur Sulky X40+ Econov d’une largeur de 36 m équipé du système Tribord droit&gauche. La console du tracteur pilote automatiquement l’épandeur afin de réaliser la modulation de dose intraparcellaire.

 

Le 10/10/2020 : préparation du lit de semences à l’aide d’un déchaume

Préparation du lit de semence de blé. Crédit Photo : Michaël Godiet
ur à dents équipé d’ailettes après deux épisodes pluvieux de 113 mm. « Suite aux épisodes pluvieux, la parcelle ne peut pas être semée en l’état, note Michaël. Il est nécessaire d’ouvrir le sol pour réessuyer les premiers centimètres. De plus, la parcelle commence aussi à reverdir dans certaines zones notamment en graminée (vulpin). » La zone en limon est travaillée le 10/10/2020 après-midi et le lendemain l’autre partie plus argileuse qui est encore très humide.

 

Le 11/10/2020 : semis de blé avec la variété KWS Extase en semence fermière. Son PMG est de 46 g/1000 grains et sa densité de semis de 300 graines/m2 soit 138 kg/ha. Le semis est réalisé avec un tracteur John Deere 6830 équipé d’un synchrospire sur le relevage avant et d’un semoir en ligne Amazone AD403. « Le semoir n’est pas équipé pour la modulation automatique, note l’agriculteur. Je module donc

Combiné de semis du blé. Crédit photo : Michaël Godiet
la densité de semis manuellement : +20% dans la zone de mauvais limon qui est bien identifiable, le restant du champ reçoit la densité nominale. Dans d’autres parcelles avec des zones de terre multiples et moins identifiables, je crée une carte des différentes zones sur le portail MyPrecifield que j’exporte ensuite sur mon téléphone ou sur une tablette PC. J’utilise l’application Kuhn EasyMaps afin de localiser les zones et les doses à apporter dans chaque zone. »

 

Suivi en cours

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders