Imprimer
Commentaires
Plan de soutien à la filière sucre

Betteraves : vers une dérogation des néonicotinoïdes en enrobage pour 3 campagnes

Publié le 07/08/2020 - 10:25

Saint Louis Sucre propose deux nouveaux services à ses adhérents liés au risque nématode. © H.Grare/Terroir Est

La filière betterave appelait les néonicotinoïdes à la rescousse suite au virus de la jaunisse. Leur demande a été entendue. C’est l’une des mesures du plan de soutien à la filière. Le ministre de l’Agriculture envisage une dérogation aux néonicotinoïdes en traitement de semences pour les 3 prochaines campagnes.

En effet, en pleine crise que subissent les producteurs de betteraves avec la jaunisse, Julien Denormandie a réuni ce 6 août les représentants de la filière betterave-sucre. Il a présenté un plan d’action pour sécuriser les plantations, l’approvisionnement des sucreries et donc le maintien d’une filière sucrière forte et compétitive en France, tout en limitant l’impact sur les pollinisateurs.

Ce plan d’action s’articule autour de 6 mesures :

-la formalisation et la mise en œuvre par les professionnels, avec le soutien de toutes les parties prenantes, de plans de prévention des infestations par les ravageurs;

-un effort de recherche renforcé et conséquent pour accélérer l’identification d’alternatives véritablement efficaces, tant auprès des instituts de recherche privés comme l’ITB que les instituts de recherche publique comme l’Inrae. 5 millions d’euros supplémentaires seront mobilisables dès 2021 dans le cadre du plan de relance;

-un examen des pertes de rendement de la campagne 2020 et une indemnisation dans le cas de pertes importantes liées à cette crise de la jaunisse de la betterave dans le cadre du régime d’aide « de minimis »;

-des engagements des professionnels industriels sur la pérennisation de la filière sucrière en France;

-la proposition d’une modification législative cet automne afin de permettre, pour la campagne 2021 et le cas échéant les deux campagnes suivantes tout au plus, l’utilisation de néonicotinoïdes en traitements de semences.

Tereos salue les résultats issus de cette réunion pour trouver des solutions aux défis posés par l'épisode sévère de jaunisse de la betterave subi dans plusieurs régions françaises.

De son côté, Cristal Union félicite l'implication du ministre de l'Agriculture qui, dès sa prise de fonction, s'est mobilisé sur le terrain auprès des acteurs de la filière betteravière française.

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders