Imprimer
Commentaires
Colza

Le choix variétal en colza s’oriente sur sa vigueur à l’automne

Publié le 30/06/2020 - 09:00

La vigueur variétale du colza peut être un levier significatif contre les ravageurs de la culture. Mais il faut bien garder en tête que les résultats ne sont significatifs que si le facteur environnement est retiré de l’équation. © Pixel6TM

 

L’itinéraire technique du colza a bien changé ces dernières années compte tenu de la pression croissante des ravageurs. Le choix variétal pourrait apporter sa pierre à l’édifice. Cependant, les investigations sont encore récentes.

D’emblée lors de sa présentation sur la « vigueur variétale du colza et son comportement face aux ravageurs d’automne », Julien Charbonnaud, ingénieur de développement en Centre - Val de Loire pour Terres Inovia, note « qu’il ne faut pas se tromper sur l’importance des différents facteurs ! L’itinéraire technique, le sol et le climat comptent à eux trois pour 73% de l’explication du rendement. La génétique, à elle seule, n’explique que 3% du rendement. Le choix de la bonne variété dans la bonne parcelle compte pour 13%. En cumulant les deux, le critère variétal n’explique que 16% du rendement ».

Cumuler les leviers pour réussir son colza

La réussite de la culture de colza, c’est un tout. C’est déjà une bonne préparation de sol, un semis le plus tôt possible, idéalement avec des plantes associées et une fertilisation au semis puis le bon désherbage de la parcelle. Le choix de la semence s’intègre à l’ensemble de ces critères. Et les critères de choix des variétés doivent aussi évoluer. Il y a 25 ans, seuls le potentiel de rendement et le comportement face au phoma étaient observés. Il y a dix ans, le risque d’élongation a également été pris en compte. Aujourd’hui, cette hiérarchie est totalement chamboulée. « La vigueur d’implantation et la croissance automnale deviennent les deux critères essentiels au choix d’une variété, évoque l’ingénieur de développement. Suit le comportement face aux ravageurs et seulement après les critères précités. C’est essentiel pour que le colza perdure dans les assolements français ».

Tenir compte de la vigueur à chaque stade du colza

Qu’entend-on par vigueur ? Et bien pour Arnaud Van Boxsom, responsable de l’évaluation des variétés pour Terres Inovia, chaque stade du colza à sa propre vigueur : « Nous pouvons différencier la vigueur d’émergence (du semis à la levée), la vigueur de départ (de l’émergence au stade 4 feuilles) et la vigueur automnale (du stade 4 feuilles jusqu’à l’entrée d’hiver) en ce qui concerne la partie automnale du cycle de la culture. »

A chaque stade du colza sa propre vigueur ! Crédit : Terres Inovia

Pour ce qui est de la vigueur de départ, et si l’on met de côté le facteur « environnement », « nous observons un effet significatif de la variété, note Arnaud Van Boxsom. La couverture du sol au stade 4 feuilles varie en moyenne de 7 à 9% et peut grimper à 10-15% dans les cas extrêmes. Néanmoins, c’est un levier qui n’est pas efficace seul contre les morsures d’altises adultes. Nous avons également pu mettre en évidence que le lot de semences a un effet significatif mais moindre que celui de la variété. Aussi avons-nous remarqué que le PMG des semences n’a aucun effet significatif sur la vigueur de départ du moment qu’il est supérieur à 3,5 g ».

Les variétés de colza ne sont pas égales face aux insectes

Pour ce qui est de la vigueur automnale, des différences significatives existent aussi entre variétés du moment que le facteur environnement est mis de côté. L’effet est d’ailleurs plus important que la vigueur de départ. Mais les écarts entre variétés dépendent beaucoup du lieu des essais. Les écarts sont très importants à Subdray et beaucoup plus faibles à Nancy… Difficile donc d’en tirer des conclusions car la hiérarchie n’est pas toujours la même. Et elle est encore différente quand il est question du comportement des variétés face aux ravageurs. Là encore l’effet variété est significatif. Le bilan des dégâts grâce au calcul des plantes saines montre une différence moyenne de 25% entre les groupes extrêmes. Pour tous ces points, ce n’est que le début des investigations qui aideront à compléter les autres facteurs de réussites de la culture du colza.

 

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders