Imprimer
Commentaires
Vincent Gros, président monde des activités agricoles de BASF

« Des variétés de blé hybride d’ici 2023/2025 »

Publié le 19/07/2019 - 11:25

Le 1er juillet, Vincent Gros est devenu le premier Français à occuper le poste de président monde de BASF Agricultural Solutions. Quinze jours après sa nomination, il a rencontré la presse agricole française. « Cultivar » était présent. Zoom sur sa stratégie.

BASF en agriculture se transforme de façon profonde grâce notamment aux rachats de certaines activités de Bayer (glufosinate, traitements de semences, activités semences et agriculture numérique). Quelle est votre stratégie ?

Vincent Gros : Nous ne sommes plus une société de protection des plantes, mais un acteur qui développe des solutions intégrées combinant la protection des plantes, les traitements de semences, des solutions alternatives, les semences et les outils digitaux pour les agriculteurs. C'est déjà le cas aux États-Unis. Nous sommes au centre d’une transformation systémique, c’est-à-dire que nous passons d’une vision de vente de produits à celle du développement de solutions pour une culture donnée. C’est une évolution de notre métier.

BASF mise sur sa recherche, notamment celle sur le blé hybride. Quand allez-vous commercialiser vos premiers blés hybrides en France ?

V. G. : Nous avons une plateforme de recherche, située à Milly-la-Fôret, sur les blés hybrides qui vont bouleverser le paysage technologique pour le blé dans les prochaines années. Les premières variétés seront lancées entre 2023 et 2025 en Europe et en France. Cela permettra d’atteindre un nouveau niveau de rendement pour les agriculteurs et de la régularité dans la performance. Les agriculteurs utiliseront ces blés hybrides, car cela va leur apporter une réelle valeur ajoutée.

Quelle est la place de l’Europe et plus spécifiquement de la France dans les activités de BASF ?  

V. G. : L’Europe a été longtemps la région la plus importante pour BASF Agro avec 40 % du chiffre d’affaires dont une place prépondérante pour la France et l’Allemagne. Avec les acquisitions des activités de Bayer, l’Amérique du Nord est devenue la région la plus importante de BASF avec notamment les activités "glufosinate" et "semences". Mais l’Europe reste stratégique pour BASF, d’où l’investissement dans les blés hybrides. Cependant, avec une réglementation plus contraignante, l’Europe se prive déjà d’outils de production. Certains produits seront lancés dans certaines régions du monde et pas en Europe. L’écart se creuse entre l’Europe et notamment l’Amérique du Nord et l’Amérique du Sud.

 

Parcours de Vincent Gros :

Vincent Gros est ingénieur agro de formation. Depuis trente-trois ans, il travaille dans le monde agricole, et essentiellement dans les activités de la protection des plantes. Il a commencé sa carrière comme ingénieur technique pour la mise en place d’essais. Puis il a occupé différentes fonctions : vendeur, chef produit, chef des ventes, directeur marketing, directeur France de BASF Agro pendant cinq ans, responsable de la région Europe et Afrique et Moyen-Orient jusqu’en 2017. Ces deux dernières années, il s’est occupé d’intégrer les activités rachetées à Bayer.

Vincent Gros a été témoin de l’agriculture depuis trois décennies. Il est impressionné par les progrès réalisés notamment dans la protection des plantes (diminution de dose par ha, développement des OAD, comment le stewardship des produits à évoluer). Dans le même temps, l’image des produits de la protection des plantes et des biotechnologies s’est dégradée ces dernières années. Selon lui, au niveau de la filière, « nous devons réfléchir à développer un débat raisonnable et constructif autour des enjeux agricoles pour les prochaines années ».

 

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders