Imprimer
Commentaires
Le point agro-météo

Roumanie : un potentiel de rendement a ce jour qui ne devrait pas dépasser les 45 q/ha

Publié le 18/04/2019 - 16:32

 

Après avoir évoqué la situation de la réserve hydrique en Roumanie, il y a 2 semaines, qu’en est-il concrètement pour les cultures. Visio-Crop s’est rendu sur place, dans une exploitation située à au sud du pays (région Alexandrie). La bonne nouvelle c’est qu’il est tombé sur cette zone entre 40 et 70 mm. En revanche, à l’est du pays, c’est toujours la sécheresse qui domine. Sur l’exploitation, un apport de 110 unités d’azote devrait être suffisant pour assurer le potentiel actuel.

Justement quel est ce potentiel au 4 avril 2019 ?

Les blés sont au stade épi 1cm à 1 nœud. Ce stade présente un retard de 10 à 12 jours par rapport à l’année 2018. Les relevés sur place, pour 3 variétés différentes de blé, indiquent un nombre de talles par pieds compris entre 1,5 et 2,9 talles/pieds, pour une normale a 5-6 talles/m². Il est intéressant ensuite d’extrapoler au nombre de talles de plus de 3 feuilles, car à ce stade, si les conditions sont favorables, ils sont tous susceptibles de faire 1 épi. La pluie tombée ces derniers jours, nous laisse penser qu’on pourrait s’acheminer vers le scénario 2, avec un potentiel d’épis au m² compris entre 150 et 450, selon les variétés, soit un potentiel de rendement estimé entre 25 et 45 q/ha (Ce chiffre est à comparer avec une moyenne sur les 8 dernières années de 53 q/ha- 73 q/ha en 2017 et 29 q/ha en 2012)

 

En guise d’illustration et pour apprécier la différence entre l’année 2018 et l’année 2019, voici la comparaison de l’évolution des NDVI (niveau de biomasse) sur une même parcelle. Plus le vert est intense, plus importante est la biomasse.

La situation en orge est moins préoccupante. Certes les cultures sont en retard, mais il n’y a pas eu la même problématique de tallage que pour le blé. L’état sanitaire est bon, l’helminthosporiose est faiblement présente. Les précipitations vont permettre une bonne amélioration de la réserve hydrique. Le potentiel épis/m² à ce jour est compris entre 350 et 550, soit un potentiel de rendement compris entre 30 et 50 q/ha.

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders