Imprimer
Commentaires
Huile végétale

Les cours de l’huile de palme plombés par les stocks

Publié le 04/12/2018 - 12:01

© asnidamarwani

Les cours de l’huile de palme sont fortement dépréciés. Cotée à Kuala Lumpur autour des 1800 riggints la tonne, l’huile de palme connaît ses plus bas niveaux depuis trois ans. Certes la dernière publication de la production en Malaisie ressort en baisse, mais cette baisse est inférieure aux attentes des opérateurs. L’huile de palme subit à sa manière, le conflit commercial sino-américains qui fait craindre un ralentissement de l’économie mondiale et donc de la consommation. Une situation qui contribue à faire pression sur les stocks et les prix.

Par ailleurs, le 26 novembre dernier, le gouvernement indonésien a annoncé son intention de lever ses taxes à l’exportation de l’huile de palme et de ses dérivés. Cette baisse est équivalente à 50 dollars la tonne, elle a pour objectif de soutenir la filière biodiesel du pays. Cette recherche de compétitivité de la part du deuxième producteur mondial d’huile de palme contribue à faire pression sur les prix y compris à Kuala Lumpur.

En revanche, il faut relever que le cabinet Agritel indiquait ce matin dans sa note hebdomadaire, que l’Europe réfléchissait à remettre en place une taxe sur le biodiesel argentin. Après avoir été contrainte par l’OMC, l’UE avait dû abandonner cette taxe, depuis les volumes d’importation en provenance de l’Argentine ont fortement augmenté. Si l’Europe venait à nouveau remettre cette taxe, cela pourrait donner un peu d’air au colza européen à moyen terme. Mais à l'échelle mondiale, c'est bien l'huile de palme la plus compétitive y compris devant l'huile de soja. 

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders