Imprimer
Commentaires
Marchés

Quelles tendances pour les principaux pays exportateurs de blé ?

Publié le 31/03/2020 - 11:27

Export blé. © Atmospheric/Adobe Stock.jpg

 

Traditionnellement, France Export Céréales réunit au mois de mars les professionnels des marchés des matières premières pour une demi-journée d’information. En raison de l’actualité, l’édition 2020 a été annulée, cependant France Export Céréales a décidé de partager le contenu des différentes interventions. La première, celle de Pierre Duclos de Agritrade Consulting fait le focus sur les différentes tendances chez les principaux exportateurs mondiaux de blé, concurrents de la France. La France qui devrait, pour la campagne en cours, monter sur la 3e marche du podium derrière la Russie et les USA.

Depuis une vingtaine d’années, la baisse des surfaces de blé aux États-Unis (-28%) au profit de celles de maïs (+18%) et soja (+14%) est actée. Néanmoins, les USA restent un acteur important sur le plan des échanges, avec environ 25 millions de tonnes exportées au cours de la campagne 2018/2019. L’absence de la Chine dans les débouchés américains est notable sur la dernière campagne alors que Washington et Pékin ne s’accordaient pas sur le plan commercial. D’autres pays en ont tiré profit, comme la France, d’autres pays de l’UE et l’Australie. Toutefois la Chine reste un importateur modeste, le pays reste le premier producteur mondial de blé.

Les principaux débouchés pour le blé américain sont l’Amérique latine, Taiwan, la Corée du Sud et le Japon. Dans sa présentation, Pierre Duclos évoque aussi la réactivation de la loi Helms Burton par l’administration Trump en mai 2019. Cette loi date de 1959, elle avait pour objectif l’affaiblissement du régime de Fidel Castro à Cuba. Mais elle a été suspendue par Bill Clinton en 1996. La réactivation du titre III de cette loi permet de mener des actions en justice contre des entreprises européennes, notamment françaises et espagnoles qui commercent avec Cuba. À ce sujet il sera intéressant de voir s’il y a eu des conséquences sur la campagne 2019/2020 sur le commerce des grains, la France expédie en effet chaque année quelques centaines de milliers de tonnes de blé à Cuba.

Les exportations argentines compensent l’absence de l’Australie

Autre acteur mondial de poids sur les marchés du blé, l’Australie qui vient d’essuyer une 3e campagne compliquée à cause d’épisodes de sécheresses sévères. En 2016, l’Australie a produit un peu plus de 30 millions de tonnes de blé, contre 15,5 Mt pour la campagne en cours. Comme l’explique Pierre Duclos, cette baisse de production australienne redessine la carte des exports. Et c’est l’Argentine qui profite de cette situation, en alimentant les marchés du sud-est asiatique, ses coûts de fret sur cette destination sont équivalents à ceux de ses concurrents (Russie et UE).

L’Argentine sera aussi un pays à suivre de près dans les mois et années à venir. En 2016 avec l’arrivée au pouvoir d’un gouvernement libéral, le pays a abandonné ses taxes à l’export pour le blé. En conséquence, les surfaces ont augmenté de près de 60% passant de 4,1 à 6,6 millions d’ha en 2019. Mais avec le retour des socialistes au pouvoir, un retour des taxes pourrait changer la donne et menacer la présence durable de l’Argentine sur les marchés.

Enfin terminons par la Russie, le potentiel de production et son offensive à l’export ne cessent de se démontrer. La Russie réussit le pari d’augmenter régulièrement sa production de blé, en misant notamment sur les blés d’hiver dont le rendement est plus élevé (40 q/ha en moyenne) que les blés de printemps à 1,5 q/ha. L’expert note aussi que les critères qualitatifs s’améliorent nettement.

La campagne 2019/2020 restera une campagne atypique pour plusieurs raisons. Mais la France devrait faire une excellente campagne, grâce à une production 2019 très bonne en volume et en qualité et à une dynamique d’achat extrêmement bonne dans un monde chahuté par la crise sanitaire et les conflits commerciaux.

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders