Imprimer
Commentaires
Commerce

Le marché chinois plus ouvert que jamais

Publié le 31/10/2018 - 11:51

Le marché chinois plus ouvert que jamais. © Oleg/Fotolia

Grand événement attendu par les entreprises du monde entier, la Chine organise la première foire aux importations du 5 au 10 novembre à Shanghaï. Et pour bien signifier l’importance de cet événement, c’est le président en personne, Xi Jinping, qui inaugurera cette foire. Pas moins de 150000 acheteurs chinois sont attendus.

Le timing n’est pas anodin, alors que les États-Unis et la Chine se livrent depuis quelques mois une véritable guerre commerciale. Le message envers le monde entier pourrait être : "Nous sommes ravis de vous ouvrir notre marché, à condition de ne pas nous livrer bataille". Cette foire aux importations marque un véritable tournant historique aussi. Alors que la Chine était offensive sur les marchés à l’exportation, il semble qu’elle soit résolument prête à ouvrir son marché de près d’1,5 milliard d’individus au reste du monde.

Selon différentes sources, les États-Unis ne prévoient pas d’envoyer d’éminence du pouvoir. Mais les Américains sont pragmatiques, la participation des géants du Web, notamment Facebook et Google, est attendue, et la visite de Bill Gates est annoncée.

Côté français, l’agenda du nouveau ministre de l’Agriculture, Didier Guillaume, indique un déplacement à Shanghaï à partir du 3 novembre. La venue du ministre en Chine tombe à pic, après qu’Elivia a annoncé sa première expédition de viande bovine française vers la Chine depuis son site du Lion d’Angers (Maine-et-Loire). Cette expédition a eu lieu le 24 octobre dernier et fait suite à l’agrément délivré en juillet dernier par les autorités chinoises à deux sites d’abattage en France, dont celui du Lion d’Angers, autorisant la reprise des exportations de bœuf français après 17 ans d'embargo.

Cette première livraison en Chine constitue pour Elivia une première étape dans la construction d’une stratégie sur le long terme pour se positionner sur un marché à potentiel et source de création de valeur pour les éleveurs ligériens. Deuxième importateur mondial de viande bovine, la Chine a en effet importé en 2017 près de 700000 tonnes de viande bovine pour une valeur de près de 3 milliards d’euros, un volume en hausse de +20% par rapport à l’année précédente, selon les douanes chinoises.

Espérons que le ministre fasse du « lobbying » pour les autres filières agricoles, quand bien même il a déjà déclaré son aversion aux lobbies. Mais on attend de lui, a minima, qu’à l’occasion de cet événement, la France soit mise en avant dans un contexte où il y a peut-être un peu de place à prendre surtout si Washington et Pekin ne cherchent pas à apaiser les tensions sur le plan économique.

 

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders