Imprimer
Commentaires
Marchés

La Chine booste le marché du porc

Publié le 21/06/2016 - 12:17

Décembre 2015, alors que les prix du porc connaissaient des plus bas historiques, en 6 mois, ils sont remontés au-delà de 1,30 euro/kg. Cette hausse du prix est tirée par la demande chinoise.

La production mondiale de porc en carcasse est de 110 millions de tonnes, 53,5% sont produits par la Chine, et 23,2% par l’UE. Cette production de porc mondiale consomme environ 330 millions de tonnes de céréales et d’oléagineux estime Didier Nedelec, directeur général d’ODA.

La Chine booste le marché du porc. © MG Photo/Fotolia

Sur le premier semestre de 2016, les exportations de porcs européens ont doublé vers la Chine. Dans le panier de la ménagère chinoise, le prix de la viande de porc a augmenté de près de 35%. En cause, une restructuration totale de la filière en Chine qui pèse pour plus de 50% de la production mondiale.

En Chine, n’oublions pas que le modèle d’agriculture dominant est une production vivrière familiale, le cochon est élevé dans la cour de ferme. Face au risque pandémique d’une propagation de la grippe liée au virus H1N1, et les suspicions de transmission à l’homme par le cochon, le gouvernement chinois a entrepris d’industrialiser sa production et de la mettre aux normes environnementales et sanitaires. Et c’est ce laps de temps qui génère un déficit de production. Une situation qui devrait perdurer jusqu’à la fin de l’année au moins, estime Didier Nedelec.

Ainsi la Chine devrait importer quelque 2 millions de tonnes de porcs en carcasse.

Cette situation profite à 100% à la production européenne, préférée par l’Empire du Milieu pour des raisons sanitaires et qualitatives. Elle a permis d’assainir le marché. En revanche, cela n’a pas profité à la production sud-américaine qui rencontre de gros problèmes d’approvisionnements de ses élevages à cause des exportations qui ont fait monter les prix domestiques. Mais Didier Nedelec tempère, ce sont surtout les Espagnols et les Hollandais qui en profitent, car nous n’avons pas de leaders français suffisamment importants. Toutefois, les producteurs profitent de la hausse des cours, 1,35 euro/kg au marché de Plérin à la mi-juin 2016 contre 1,06 euro/kg en décembre 2015. 

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders