Imprimer
Commentaires
Betteraves

Euronext lance un contrat pour le sucre raffiné

Publié le 28/01/2016 - 11:27

 

Euronext lance un contrat pour le sucre raffiné. © Schankz/Fotolia
Après le complexe lait au printemps 2015, Euronext a officialisé mardi 26 janvier 2016 le lancement d’un contrat sucre à l’automne prochain. L’opérateur boursier a décidé de ce lancement après un travail d’investigation avec la société Agritel.

« Un contrat de futur n’est envisageable que lorsque le marché est libéralisé, ce qui sera le cas le 1er octobre 2017. Par ailleurs il faut un écosystème suffisamment pertinent pour qu’il soit efficient, à savoir un volume et un nombre d’acteurs, acheteurs et vendeurs suffisant », a justifié Nicholas Kennedy, directeur du business développement d’Euronext. Ce contrat va porter sur du sucre blanc et sera libellé en euros. Il est destiné à la filière européenne de sucre. Les points de livraison ne sont pas encore définis.

« Nous sommes très confiants sur l’avenir de ce type de contrat, car les utilisateurs sont les mêmes que ceux qui utilisent les contrats en blé. Ils sont habitués depuis plus de 20 ans que le contrat blé existe », a pour sa part indiqué Olivier Raevel, directeur des matières premières de la société.

Un outil de sécurisation sur les marchés

Euronext lance un contrat pour le sucre raffiné. © Islav/Fotolia

Jusqu’alors, sur les marchés à terme, le sucre est négocié via le Contrat de l’intercontinental exchange (ICE), un contrat libellé en dollars et dédié à l’export.

« Un contrat libellé en euros c’est une simplification pour les opérateurs. De plus le risque de base est moins important parce que le marché traitera des opérations intracommunautaires. C’est un vrai outil de sécurisation de marges pour les producteurs, a commenté Michel Portier, directeur d’Agritel, un marché à terme, c’est la sécurité, la transparence et l’anticipation en ayant une visibilité sur les prix sur 1 ou 2 campagnes . »

Un argument partagé par la confédération européenne des betteraviers européens. 

« En vue de la libéralisation de la production et des exportations de sucre européen, les betteraviers européens ont notamment pour objectif d’assurer la transparence du marché et la mise à disposition d’outils performants permettant de gérer les risques et la volatilité des marchés. La décision de création par Euronext d’un contrat à terme sur le blanc destiné aux acteurs de la filière européenne, c’est-à-dire d’un produit plus adapté à leurs besoins que ceux existants va dans le sens de cet objectif », indique la directrice de l’organisation, Elisabeth Lacoste

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders