Imprimer
Commentaires
Engrais

Des marchés soutenus par une demande mondiale croissante

Publié le 10/02/2015 - 09:54

engrais.jpg

Que l’on parle d’azote, de potasse ou de phosphates, le marché des engrais est sur une dynamique haussière, analyse Sylvain Mégrier, analyste chez ODA (Offre et Demande agricole). La raison de cette dynamique, la place croissante que tiennent les pays émergents, Chine, Inde et Brésil notamment. "Il y a quelques années, l’Égypte faisait figure de référence, désormais c’est la Chine à la fois pour ses capacités de production en azote et phosphates et sa propre consommation. Quant à l’Inde, elle a encore 2 millions de tonnes d’urée à acheter! Le Brésil tarde un peu dans son carnet de demande, mais les volumes seront aussi conséquents", détaille le responsable. Quant à l’offre, rien qu’en Chine les stocks portuaires sont estimés à seulement 200 000 tonnes. Moralité "une demande soutenue, mais une offre limitée sur les semaines à venir ".

Et n’oublions pas que la baisse de l’euro vis-à-vis du dollar contribue aussi à accroître cette tendance à la hausse pour les importateurs de la zone euro. Et ce qui était encore vrai il y a quelques années ne l’est plus aujourd’hui, à savoir que "le marché des engrais est totalement déconnecté du prix du pétrole" explique Sylvain Mégrier.

Phosphates et potasse sur la même tendance

Côté phosphate DAP, la situation est identique. "Le marché européen est supérieur au marché mondial pour la simple et bonne raison, que l’approvisionnement chinois jusqu’en Europe n’est pas envisageable.  Le Maroc reste le seul fournisseur avec des niveaux de prix assez élevés. Il n’y a guère de détente à prévoir d’ici le mois d’avril ", poursuit le spécialiste.

Enfin pour la potasse, le marché est lui aussi devenu haussier depuis la semaine dernière. "Jusqu’alors, quand bien même les producteurs, motivés par les prix de l’azote et des phosphates, voulaient augmenter leurs prix, les acheteurs menaçaient alors de faire l’impasse. Cette situation aura tenu six mois. La demande mondiale aura eu raison de cette situation, la Chine ayant acheté un volume 30% supérieur à la campagne précédente." Il y a fort à parier que la demande soit croissante et que ce marché des phosphates continue aussi sur une dynamique à la hausse.

 

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders