Imprimer
Commentaires
Campagne 2020/2021

Blé tendre : le disponible exportable de la France en forte baisse

Publié le 27/08/2020 - 09:49

Le cabinet Agritel tenait, ce 26 août 2020, sa traditionnelle conférence de presse annuelle pour dresser un bilan de la moisson 2020 et donner les perspectives pour la campagne commerciale 2020/2021. Le cabinet confirme les chiffres de la récolte 2020, avec un volume de blé tendre de 29,2 millions de tonnes, une diminution d’environ 10 millions de tonnes par rapport à la récolte exceptionnelle de 2019. Rappelons que cette faible récolte est la conséquence de conditions climatiques compliquées à l’automne, contribuant à une baisse des surfaces estimées à 4,2 millions d’hectares contre 5 Mha l’an dernier. Soit le plus faible niveau depuis 26 campagnes.

Par conséquent le disponible exportable est prévu en forte baisse, estimé par Agritel à 13,2 millions de tonnes contre 21,4 millions de tonnes en 2019/2020. Concernant les exportations vers l’Union européenne, le volume est évidemment attendu en baisse, à environ 6,7 millions de tonnes. D’une façon générale, la demande en blé pour l’alimentation du bétail serait en retrait au profit du maïs.  Dans le détail, Les volumes à destination de l’Espagne devraient baisser, la péninsule ibérique (notamment l’Espagne) ayant réalisé une bonne récolte. Les destinations nord communautaires (Belgique et Pays-Bas) pourraient souffrir de la concurrence des pays baltes qui réalisent une récolte exceptionnelle.

Concernant la destination pays-tiers, l’Algérie devrait à nouveau constituer la première destination pour les blés français, mais les volumes pourraient diminuer de plus de 50%. Depuis quelque temps, l’Algérie cherche d’une part à limiter ses achats et d’autre part à diversifier ses origines. Là encore les pays baltes pourraient concurrencer les origines françaises.

Sur la Maroc, la France devrait encore pouvoir se positionner sur ce marché, grâce à la faible récolte marocaine. Le cabinet Agritel estime à 1,1 million de tonnes les volumes à destination du Royaume chérifien contre 1,83 million de tonnes lors de la dernière campagne.

L’Afrique sub-saharienne devrait aussi constituer une destination conséquente pour le blé français.

Le gros challenge sera la Chine pour la deuxième année consécutive. Le début de campagne commence bien. Tous les espoirs sont portés vers cette destination, dans un contexte géopolitique toujours tendu entre le géant asiatique, les États-Unis et l’Australie. Agritel estime que les exportations françaises de blé pourraient se chiffrer à 1,15 million de tonnes contre 1,6 Mt en 2019/2020

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders