Imprimer
Commentaires
Distribution agricole

La séparation de la vente et du conseil, le calendrier se précise

Publié le 22/10/2020 - 09:44

Prévue dans le cadre de la loi EGalim de 2018, la séparation de la vente et du conseil pour les produits phytosanitaires dans la distribution agricole se précise. Des arrêtés parus au JO le 18 octobre 2020 indiquent que les coopératives et les négoces vont devoir communiquer leur positionnement à l’organisme certificateur d’ici le 15 décembre 2020. Ils auront ensuite jusqu’à novembre 2021 pour réaliser les audits. Ces audits devront acter du périmètre juridique lié à l’activité choisie, à savoir celle de la vente, ou du conseil. Les guides de lecture devraient paraître ces prochains jours au Bulletin officiel, notamment pour ce qui concerne l’un des enjeux majeurs de cette affaire, la gestion des CEPP (certificats d’économies de produits phytosanitaires).

Il se fait écho que beaucoup d’acteurs de la distribution choisissent la vente plutôt que le conseil. Comment cela va-t-il se passer sur le terrain ? Les textes précisent que la vente d’un produit sur le terrain par un technico-commercial devra cependant être accompagnée des « informations appropriées » à l’usage de ce produit, la cible, la dose, les conditions de mise en œuvre, les EPI, les bonnes pratiques agricoles, etc.

Il y a fort à parier que les collaborateurs de terrain auront besoin d’informations et de formations supplémentaires sur ce qu’ils pourront faire ou pas. De l'aveu de certains, un temps d'adaptation sera nécessaire pour appréhender les nouvelles exigences rattachées à la séparation.

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders