Imprimer
Commentaires

Le pétrole en chute libre depuis début octobre

Publié le 09/11/2018 - 16:13

Avec la mise en place des sanctions américaines sur Téheran, on pouvait s'attendre à une raréfaction de l'or noir mais force est de constater que ce n'est pas le cas. Si dans la réalité l'Iran a certes diminué sa production, il faut voir aussi que Washington a assoupli un peu ses postions en autorisant certains pays à continuer à acheter du pétrole iranien. Parce qu'il faut bien avouer que certes, faire pression sur Téheran en facade est une chose, mais dans le jeu politique, les alliés de l'Amérique ne doivent pas être pénalisés par ces décisions. Donc comme l'explique Claire Fages dans sa chronique sur les matières premières sur RFI, l'Inde et la Corée du sud auraient été autorisés à importer du brut iranien. 

Parallèlement les réserves mondiales continuent de grimper, la hausse des prix ayant entraîné la production massive de pétrole de schiste aux USA. D'autre part la Russie et ses alliés avaient prévu début d'été d'assouplir aussi leur "limitation de production". Donc l'ensemble de ces données n'encourage pas la hausse des prix sur les marchés. 

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders