Imprimer
Commentaires
Ravageurs du colza

Des altises résistantes aux pyréthrinoïdes

Publié le 11/09/2015 - 13:30

Le monitoring résistance 2014/2015 a permis de détecter la présence de populations d'altises d'hiver résistantes aux pyréthrinoïdes. Une mutation kdr est majoritairement en cause pour expliquer cette résistance présente un peu partout sur le territoire français.

altises_resistantes_aux_pyrethrinoides_carte_de_france.jpg

Résultats des analyses kdr sur larves d’altises d’hiver faites en 2015 (analyses faites par le biais de l’Irac). RR : individus homozygotes résistants. Source : Terres inovia.

 

 

Sur son site Internet, Terres inovia s’empresse d’inciter les producteurs à changer leur stratégie de lutte des ravageurs du colza :

Si les pratiques actuelles perdurent, une évolution vers une résistance généralisée à l’ensemble du territoire est attendue.

Dès à présent, il est recommandé :

  • de soigner l'implantation
  • de limiter au maximum les interventions sur altises et charançons du bourgeon terminal - certaines populations sont aussi résistantes aux pyréthrinoïdes - par un respect scrupuleux des seuils d’intervention basés sur une observation précise des infestations, en lien avec l’état du couvert lors de la prise de décision.

L’intervention sur altises adultes ne doit être opérée que si la survie du colza est en jeu. C’est-à-dire au seuil de 8 pieds sur 10 avec dégâts avant le stade 3 à 4 feuilles. Concernant la lutte contre les larves, elle doit être réservée aux situations où 7 plantes sur 10 supportent des larves dans les pétioles des feuilles ou si le seuil de 2 à 3 larves par plante est atteint. Pour les traitements contre les adultes, il est recommandé d’utiliser un organophosphoré seul lors d’un traitement en soirée. Les adultes étant actifs en début de nuit. Pour les interventions sur larves, Terres inovia recommande d’associer un pyréthrinoïde à un organophosphoré. Ce dernier n’étant pas suffisamment efficace s’il est utilisé seul. La stratégie est la même pour lutter contre les charançons du bourgeon terminal. L’objectif étant de réduire la pression de sélection en tuant quelques individus résistants. Il est cependant très déconseillé d’utiliser ce même mélange sur altises adultes afin de limiter la pression de sélection.

141593_eh.jpg

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders