Imprimer
Commentaires
Tour de plaine

Coup de froid sur les colzas, rester vigilant vis-à-vis des maladies

Publié le 07/04/2022 - 10:27

La neige a pu coucher les cultures, il faut rester vigilant par rapport au risque maladies. Crédit: Photoagriculture/Adobe Stock

Après l’épisode de froid et de neige qui a touché le nord-ouest du pays, Terres Inovia fait un rapide bilan sur les risques potentiels concernant la culture du colza pour les régions Île-de-France et Normandie.

L’institut technique précise qu’un épisode de froid tardif n’est pas préjudiciable si les cultures sont dans un bon état sanitaire. Cependant, la neige tombée dans le département de Seine-Maritime et plus localement dans l’Eure a pu plaquer les cultures au sol et est susceptible d’entraîner un risque vis-à-vis des maladies. C’est donc le point sur lequel il faut rester vigilant.

L’épisode de froid est, dans le timing, comparable à celui d’avril 2021, mais l’état de croissance des cultures n’est en rien comparable à celui de l’an passé. Terres Inovia précise que les cultures de colza en 2022 ont un avantage notable: "Les gels tardifs sur des colzas au stade F2, G1 vont faire avorter quelques fleurs et premières siliques, mais le potentiel de compensation par les boutons secondaires est énorme." Les plantes pénalisées par des attaques de charançons restent plus fragiles, mais l’institut indique que la pression de cette campagne a été généralement bien maîtrisée.

Quels sont les risques pour les cultures couchées par la neige ?

Des épaisseurs de neige de l’ordre de 5 à 10cm ont été relevées dans certaines zones de Seine-Maritime. Associées à des vents significatifs, certaines cultures ont été plaquées au sol. Des conditions qui peuvent pénaliser les grosses biomasses et des cultures sensibles à la verse. Dans ces cas précis, Terres Inovia précise que cela peut provoquer une gêne à la récolte et pour la conduite des traitements fongicides à venir. "Dès le retour des températures plus clémentes, il faut s’attendre à avoir un microclimat favorable au développement des champignons et maladies des siliques." Il est donc recommandé d’avoir un programme fongicide performant.

Toutefois, les hampes secondaires devraient pouvoir se faire redresser les plantes, si ces dernières n'ont pas rompu. Les organes fructifères devraient se former normalement, même si la durée de floraison pourrait être plus longue et la maturation plus hétérogène.

 

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Culture Légumière
  • TCS
  • Viti Leaders